Accueil Sport La grande nuit des arts martiaux: Me Wapatcha plante le décor de...

La grande nuit des arts martiaux: Me Wapatcha plante le décor de la 27è édition

PARTAGER
crédit photo: l'Union

Me Shihan Manvoumbi Mombo Wapatcha, a décliné le programme de La 27 édition de la grande nuit des arts martiaux. Ce dernier promet un grand spectacle au public qui ferra le déplacement du palais des sports de Libreville.

Prévue pour le 25 mai prochain au palais des sports de Libreville, la 27ème édition édition de la grande nuit des arts martiaux organisée par l’Association gabonaise de Karaté do (Agakado) JKA Gabon, verra la participation des stars de renom comme les experts en nunchaku, Stéphane Oberle et Tanguy Guinchard. Les sœurs Jessica et Sabrina Buil, plusieurs fois championnes du monde et d’Europe de Kata. Le club de Taekwondo d’Andalus du Maroc. Ainsi que quatre Sumos, accompagnés de trois officiels qui seront en compétition. « Ce menu très alléchant, est spécialement concocté pour intéresser tous les invités qui feront le déplacement pour suivre gratuitement ce spectacle. Et tout cela sera possible grâce à l’appui de plusieurs partenaires dont l’Etat gabonais, à travers le ministère des sports », a expliqué le promoteur de la manifestation.

Durant cette soirée sportive, les spectateurs pourront assister aux démonstrations de lutte traditionnelle, de hapkido, boxe anglaise, kung fu shaolin. Ils auront droit également à des prestations de judo, de full contact qwankido, karaté, aikido, de self défense/tonfa et de kunfu wushu. Mais avant tout cela, selon l’organisateur de l’événement et président de l’Association gabonaise de Karaté do, Me Shihan Manvoumbi Mombo Wapatcha, ce rendez-vous du donner et du savoir martial sera précédé les 17 et 20 mai prochains au dojo de l’Agakado JKA, d’un grand stage technique international, animé par Me Imura Takenori, chef instructeur mondial et 2e personnalité de la JKA WF 8e dan.

Les organisateurs promettent au public une soirée riche en perspective. Fait d’enseignements et,  surtout, de partage. 

Daisy Ntongono

PARTAGER