Accueil Sport Sport : Alain Claude Bilié By Nze rencontre les journalistes sportifs.

Sport : Alain Claude Bilié By Nze rencontre les journalistes sportifs.

PARTAGER
DR.

Toujours dans sa  démarche de  rehausser le sport national, le ministre en charge des sports, Alain Claude Bilié By Nze, accompagné de son adjoint Leaticia Diwekou ont réuni  les journalistes sportifs de toutes les rédactions, le 5 juin dernier pour une réunion d’échanges, ou il était question pour les deux parties de proposer des solutions pour sortir le sport gabonais de sa léthargie.

Après avoir reçu les responsables des fédérations sportives, représentants du sport gabonais, le tour est venu  aux journalistes sportifs de rencontrer Alain Claude Bilié By Nze, ministre en charge du sport, pour une réunion d’échanges s’inscrivant dans la démarche de ce département ministériel : avoir une bonne politique sportive pour rehausser le sport national en mal depuis quelques années.

« Nous avons invité la presse sportive d’abord pour mieux indiquer le sens de la démarche qui est la notre(…)Nous pensons que la presse spécialisée qui est la presse sportive est un partenaire, c’est un acteur qui va demain nous aider à mettre la visibilité sur  les sportifs mais  aussi à montrer les dysfonctionnements parce qu’il faut le reconnaitre qu’il y a un certains nombre de dysfonctionnements et nous allons travailler à élaguer ce qui doit être élagué et à renforcer ce qui est essentiel », a indiqué Alain Claude Bilié By Nze.

Les partenaires que sont les journalistes ont profité de cette perche pour soulever un certain nombre de questions, notamment la légitimité du journaliste sportif.  Pour ce faire, ils ont émis le souhait  de voir des formations de renforcement de capacité  s’organiser  à leur profit  pour  mieux traiter  les sujets ayant trait au sport. De plus, ces derniers ont  indiqué au ministre en charge des sports  l’importance d’accompagner les fédérations sportives qui sont le plus souvent délaissées. Chose qui verra le jour puisque le ministre a annoncé que toutes les fédérations sportives nationales seront désormais logées à un seul lieu: le stade de l’amitié Sino-gabonais.

PARTAGER