Accueil Sport Sogatra: Le ministre Justin Ndoundangoye peut-il ester les anciens DG en justice...

Sogatra: Le ministre Justin Ndoundangoye peut-il ester les anciens DG en justice ?

PARTAGER
DR.

Détournements d’argent, effectifs pléthoriques, des véhicules en panne, la société Gabonaise de Transport (SOGATRA), est au bord du gouffre. Le nouveau ministre des transports, Justin Ndoundangoye, dans sa politique de charme, a affirmé aux employés qu’il  compte saisir la justice pour que les responsables de ce dysfonctionnement répondent de leurs actes. Du coup, les capacités et le pouvoir dont dispose le ministre pour ester les anciens dirigeants de cette structure devant les tribunaux suscitent des interrogations.

D’Aloïse Békalé Ntoutoume, Jean Léon Nzé Biyoghé (décédé sans avoir pris ses fonctions) en passant par Alain Ndjoubi Ossamy, Patrick Asselé et Alphonse Oyabi Gnala,   la société gabonaise de transport (SOGATRA) est devenue, ces dernières années, un grand malade. Depuis très longtemps, cette structure est gérée comme une épicerie familiale par certains directeurs qui l’ont managée. Le nouveau ministre des transports, pour tenter de gagner la sympathie des travailleurs, a promis à travers son chef du département transport et logistique, de lancer un audit afin de déterminer les responsabilités des uns et des autres et de traduire devant la justice tous les responsables des difficultés que traversent actuellement l’entreprise. Des propos, qui n’ont pas vraiment convaincu les employés de la Sogatra, dans la mesure où des ministres aussi tenaces que l’actuel ministre des transports ont  promis de faire la lumière sur les difficultés et détournements au sein de cette entreprise. Un audit a effectivement été lancé. Des mois après, et en dépit du fait que cet audit serait sur la table des autorités, les personnes incriminées et soupçonnées de détournements sont toujours tranquillement assises dans leurs salons feutrés, tout en narguant les employés qui, d’ailleurs, enregistrent encore plusieurs mois de retard de paiement des salaires. Raison pour laquelle ces derniers n’ont pas hésité à balayer d’un revers de la main, tous les beaux discours et promesses du ministre des transports. Surtout que, pour les employés, ces présumés coupables paraissent intouchables.  « Nous attendons de voir ce que le nouveau ministre va faire. Parce que, ces prédécesseurs avaient promis traduire en justices toutes les personnes qui ont gérés de près ou de loin la sogatra. Mais, quand l’affaire faisait trop de bruits le ministre était relevé de ses fonctions, où envoyé dans un autre ministère. Il suffit de regarder les derniers remaniements ministériels pour constater cela », a lâché un agent de la Sogatra, très remonté.

Les capacités et le pouvoir du ministre sont donc très attendus, pour que sa parole soit prise au sérieux par les employés.  Sachant que les personnes qui ont mis à sac cette entreprise sont également des proches collaborateurs du chef de l’Etat, certains issus de la même province du ministre de tutelle, la politique étant d’abord une affaire de famille au Gabon, il est par conséquent difficile d’affirmer que l’actuel ministre des transports, Justin Ndoundangoye, pourra faire en sorte que le Mamba se saisisse de ce dossier.

 

PARTAGER