Accueil Sport Reprise des jeux de l’OGSSU: Au grand bonheur du potentiel local

Reprise des jeux de l’OGSSU: Au grand bonheur du potentiel local

PARTAGER
Le retour des jeux scolaires et universitaires, une bonne nouvelle pour le potentiel local/©DR

Le lundi 30 décembre 2019, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Franck Nguema, accompagné de la ministre déléguée de l’Education nationale, Yolande Nyonda, et le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, le Professeur Frédéric Mambenga–Ylagou, a procédé à l’installation officielle de la Coordination Nationale du Championnat Scolaire et Universitaire (CSU), ancien Office Gabonais des Sports Scolaire et Universitaire (OGSSU).

La toute nouvelle structure a été confiée à notre compatriote Géraldine Yema Robert, qui s’est fait connaître par sa brillante carrière de basketteuse professionnelle. Elle sera assistée par cinq adjoints, deux trésoriers et quatre rapporteurs. Par ailleurs, la coordination, pour l’essentiel, n’est constituée que d’agents des ministères des Sports, de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur. Dans les tous prochains jours, l’on devrait assister à l’installation de ses démembrements à l’intérieur du pays, avant le début proprement dit de la compétition, prévu au cours de ce mois de janvier 2020. L’on se souvient que, dans les prémices de cette installation, au mois d’Août dernier, une séance de travail avait eu lieu entre le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale, et l’actuel ministre en charge des Sports, qui était accompagné d’une délégation composée, essentiellement, de ses collaborateurs. Il était question, ce jour – là, pour le ministre Nguema, de présenter au chef du Gouvernement les modalités inhérentes à la reprise de ces jeux, interrompus depuis quelques années déjà, pour une raison encore inconnue à ce jour ; un événement qui était au sommet de sa gloire dans les années 1970 – 1980. Et en Décembre dernier, en marge de l’officialisation du renouvellement du partenariat entre la Gabon Oil Company (GOC), la Linafp et le ministère des Sports, l’actuel administrateur directeur général de la compagnie pétrolière, François Ntombo Tsibah, a annoncé que sa structure soutiendrait également le CSU. Autant dire que l’avenir promet d’être radieux pour ces jeux de l’OGSSU, nouvelle formule.

Plus qu’un moyen de lutter contre l’oisiveté    

Le redémarrage de ces activités socio – sportives ne constitue pas seulement une opportunité, pour les plus jeunes, d’échapper à des fléaux tels que la délinquance juvénile, l’alcoolémie, la toxicomanie ou le sexe précoce ; ou encore de ne pas se laisser aller à l’oisiveté. Elles sont aussi un excellent moyen de détecter de futures gloires du sport national : de grandes vedettes internationales telles que Lionel Messi, Roger Federer, Tiger Woods, Samuel Eto’o ou notre Pierre Emérick Aubameyang (PEA) national ont été découverts dans le cadre de telles initiatives. Et que dire des derniers jeux africains, qui se sont déroulés à Rabat, au Maroc, en août dernier, où l’on a pu constater que, sur les six médailles décrochées par la délégation gabonaise, une seule l’a été par un sportif évoluant sur le plan local, traduisant, ainsi, la dépendance encore très grande des performances des athlètes évoluant à l’extérieur. A court, moyen ou long terme, ces jeux devraient permettre de réduire cet écart important, à condition qu’ils ne subissent pas les mêmes travers décriés dans la plupart des compétitions sportives nationales, telles que de brusques interruptions, pour quelque raison que ce soit. Souhaitons bonne chance et pleine réussite à Géraldine Yema Robert et son équipe !!!!!!!!!!!!!!

Yohan Freddy NGUEMA ZUE   

PARTAGER