Accueil Sport National foot : l’année blanche presque déclarée

National foot : l’année blanche presque déclarée

PARTAGER
Le patron des sports pose toujours un problème de financement pour le démarrage du championnat/©DR.

Au Gabon, les années s’écoulent et la situation du championnat national de 1ere division est la même ; jamais depuis un certain temps, le championnat nationale de 1ere division du Gabon n’est allé à son terme sans qu’il n’est des interruptions et autres ruptures. Cette année encore, le championnat national de football de 1ère et 2ème division a une nouvelle fois été reporté pour une date inconnue. C’est la quintessence de l’information issue de la réunion  de travail ayant réuni la Ligue nationale de football professionnel et les présidents de clubs. Une décision entérinée par le ministre de Sports, Alain Claude Bilié By Nzé.

Dans une interview accordée à notre consœur l’union, le ministre d’Etat en charge des Sports, Alain-Claude Bilie By Nzé a déclaré : « le championnat nationale de football n’a toujours pas repris pour des raisons évidentes. Non pas de calendrier, mais pour des causes budgétaires. Nous avons discuté avec la Fégafoot et la Linafp. La Linafp nous a proposé un calendrier de championnat avec une évaluation financière autour de 4 milliards de nos francs, sans tenir compte des arriérés qui sont autour de 3 milliards. Donc, 7 milliards pour démarrer le championnat et aller jusqu’à terme. Je dispose aujourd’hui, sur les lignes budgétaires du ministère, de 1 milliard de francs. Je ne peux pas, avec 1 milliard, lancer un championnat », a indiqué le ministre.

A la suite de cette déclaration, on ne peut plus limpide, il est clair que cette année, le championnat, qui s’est voulu professionnel, aura du mal à prendre l’envol. Il connait ainsi son énième report après celui du 20 octobre dernier, puis repoussé au 24 novembre. Cette fois, aucune date n’a été communiquée. Le principal point de blocage étant, comme l’a indiqué le ministre, l’absence des moyens financiers.  La Fédération gabonaise de football (Fegafoot) devant, d’abord régler une ardoise de 900 millions de francs CFA dus aux joueurs. Cette somme représente les arriérés de salaires des joueurs cumulés sur deux saisons. S’ajoutent les 3 pour que le championnat aille jusqu’au bout.

Seulement voilà, saisie en mai dernier, par l’Association des joueurs professionnels du Gabon, la Confédération africaine de football a invité le 6 novembre, la Fegafoot à régulariser la situation dans l’urgence, au risque de voir les clubs gabonais disqualifiés des coupes africaines des clubs. Des menaces en l’air qui n’ont pas fait bouger les choses. Bien au contraire la situation des joueurs professionnels de 1ere division ne fait qu’empirer.

Les conséquences de ce énième report ne se sont pas fait attendre. Les deux équipes engagées en coupes africaines sont presque toutes rentrées au bercail. Avec à la clé une défaite cuisante 5-0 du CMS au Maroc contre le Raja de Casablanca.

Ne dit-on pas que c’est avec le championnat qu’on prépare les compétitions continentales.

LMA

PARTAGER