Gabon/ Mali: les Panthères, le calme dans la tempête

Gabon/ Mali: les Panthères, le calme dans la tempête

1549
0
PARTAGER
Les Panthères lors d'une précédente renconre avec les aigles du Mali/DR.

Malgré la rencontre initiée par le ministre des Sports, suite à la colère des Panthères du Gabon, rien ne présage une entame des qualifications sereine de la Can 2019 des Panthères du Gabon ce samedi à Bamako avec les Aigles du Mali.

Encore une histoire de primes qui serait à l’origine du climat délétère qui règne actuellement au sein de l’équipe senior du Gabon, les Panthères. Officiellement, les autorités auraient choisi de payer seulement les primes à 18 joueurs au lieu de 25 présélectionnés et un seul dirigeant sur 11. Ce qui a mis les joueurs en courroux et ont décidé de quitter le regroupement avant de se raviser.

Le ministre des sports lors de la rencontre avec les Panthères/DR.

Pour revenir à de meilleurs sentiments, le ministre des sports a réuni joueurs et encadreurs pour calmer les ardeurs des uns et des autres, au cours d’un entretien. Mais le mal est déjà fait, puisque cette situation a retardé le départ de l’équipe nationale pour Bamako.

Un malheur n’arrivant pas seul, les cadors de l’équipe nationale, ont, en grande partie boudé l’équipe. Meilleur buteur de la Bundesliga, le capitaine Pierre Emeric Aubameyang, n’a pas intégré l’équipe depuis la débâcle des Panthères, lors de la dernière coupe d’Afrique des nations organisée par le Gabon en Janvier et Février derniers. Présent à Libreville, on a noté l’absence du défenseur central, Bruno Ecuele Manga.

C’est dire cette situation de l’équipe nationale boudée par les cadres, risque de compromettre les chances de la sélection nationale pour la qualification de la Can 2019 que le Cameroun voisin va abriter.

Enzo Noah

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE