Accueil Sport Élection à la Fegafoot : prendre langue avec les footballeurs

Élection à la Fegafoot : prendre langue avec les footballeurs

PARTAGER
Crédit photo:gabonreview

Telle est l’ambition de l’association nationale de footballeurs professionnels du Gabon. Qui a organisé une conférence de presse à la maison du footballeur. L’objectif est de donner à chaque candidat au scrutin de la Fegafoot de rencontrer, d’écouter et de mettre en action les propositions des premiers concernés de cette discipline.  Ainsi, les rencontres débuteront dès le 19 de ce mois et prendront fin le lendemain, le 20 mars.

Plus rien ne se passera sans la consultation des footballeurs professionnels, amateurs et autres jeunes en formation. La décision vient de L’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), qui vient de mettre en place un cadre d’échanges avec les candidats en lice au poste de  président de la fédération gabonaise de football, qui aura lieu le 31 mars prochain.

C’est au cours  d’une conférence presse qui a eu lieu à  la maison du footballeur que l’ANFPG a présenté les «Rencontres Écoute-Action», dont l’objectif, selon les organisateurs, est d’emmener  «Le prochain président de la Fegafoot à écouter les principaux acteurs du football et décliner leur rôle dans la politique de développement de cette discipline par la fédération», a expliqué Axel Nguema Edou. «Donner la parole aux footballeurs s’est rarement fait dans notre pays. D’autant qu’il ne peut y avoir de football sans footballeurs. C’est donc l’occasion de rectifier le tir, car, aujourd’hui, le footballeur est maintenant organisé, comme en témoigne la mise en place de ces rencontres», a insisté le vice-président de l’ANFPG.

Les cinq candidats  de la présidence de la Fegafoot prendront langue avec les footballeurs, selon le programme établi, le  19 mars. Bosco Alaba Fall, François Binet et Jérôme Efong Zolo, animeront les échanges. Le lendemain, le tour reviendra à Andoume Blanchard et Pierre Alain Mounguengui (président sortant). Chaque candidat aura droit à une heure d’échanges.. «Nous ne faisons pas partie du collège électoral. Il n’est donc pas question de vendre des voix en contrepartie de tel ou tel avantage. Mais de travailler ensemble pour le développement du football gabonais», a conclu Axel Nguema Edou.

Il faut dire que l’ANFPG a pour mission de rassembler tous les footballeurs professionnels du Gabon, de défendre leurs droits et leurs intérêts et participer au développement du ballon rond et des  professionnels qui y exercent.

PARTAGER