Accueil Sport 13e édition de la tropicale Amissa Bongo : Les gabonais toujours à...

13e édition de la tropicale Amissa Bongo : Les gabonais toujours à la traine

PARTAGER
(c)gabonreview.com

La 13e édition de la tropicale Amissa Bongo, ne réussi toujours pas à l’équipe gabonaise, qui depuis le coup d’envoi de cette énième édition, ne parvient toujours pas à faire de bon résultats. Contrairement aux autres africains qui essaient de sortir la tête de l’eau, à l’exemple de Joseph Areruya, grand vainqueur de l’étape Ndjolé-Mitzic.

Demander aux cyclistes gabonais de faire mieux, serait leur demander peut-être l’impossible. D’autant plus que les panthères version cyclisme sont souvent délaissées. Ce n’est qu’à l’approche de ce grand rendez-vous de la course reine, que la Fédération Gabonaise de Cyclisme(Fegacy), semble t-il, se rappelle qu’elle a un devoir : celui de préparer son équipe. Mais comment faire de bons résultats, si une équipe sensée représenter son pays, se prépare quelques jours seulement avant le coup d’envoi de la compétition ? Sous d’autres cieux, ce sont des années de préparation, qui aboutissent à des résultats favorables.

Qu’à cela ne tienne, les gabonais continueront à vivre par procuration la victoire des autres cyclistes africains, pour quelque peu se réconforter. A l’exemple du ministre des sports, qui a montré sa joie, après la victoire du Rwandais : « La victoire du rwandais Joseph Areruya est une fierté africaine. Car, le rwandais et le Gabon entretiennent des liens particuliers au plus haut niveau de nos deux Etats. Ce sont deux pays traversés par l’équateur et dont les drapeaux ont les mêmes couleurs. C’est donc un symbole qui me fait croire que le Gabon peut faire de bonnes choses en cyclisme ».

PARTAGER