Accueil Société Vie syndicale: Pour qui roulent Aminata Ndzomba et Pierre Mintsa ?

Vie syndicale: Pour qui roulent Aminata Ndzomba et Pierre Mintsa ?

PARTAGER
Pierre Minsta des affaires sociales/(c)DR.

La question mérite d’être posée, eu égard à la position que ces deux  syndicalistes viennent de prendre, en ce qui concerne les mesures d’austérité que le gouvernement vient de mettre en place. En défenseurs du gouvernement, ces derniers n’hésitent plus à  pourfendre leurs amis d’hier.

Pendant que la quasi-totalité des fonctionnaires rejettent  les nouvelles décisions de l’exécutif et organisent des manifestations  pour démontrer leur mécontentement, Aminata Ndzomba, coordinatrice générale du « Bloc Syndical de la première heure »  et son collègue Pierre Mintsa, sillonnent les villes du pays, organisent des rencontres pour expliquer, dit-on, la pertinence,  le bien fondé et surtout les retombées positives des dernières mesures prises par le gouvernement.   Des véritables défenseurs du gouvernement, à tel point que  les propos de ces derniers mettent en courroux leurs collègues syndicalistes. 

Pour Pierre Mintsa par exemple, ces mesures pourraient aboutir à un changement de mentalité chez tous ce qui occupent  les postes de responsabilités et  tous les agents du secteur public.  Une bonne blague qui laisse penser que, le  discours du syndicaliste ne concerne pas les Gabonais. Mais également que Pierre Minstsa,  aurait été sollicité  par le gouvernement  pour être le défenseur de leurs décisions auprès des autres syndicalistes.  Constat quasi identique, pour Aminata Samba, qui, depuis quelques années, aurait perdu la confiance des communicateurs. En cause,  ces petits arrangements avec les autorités, apprend- on, du côté de la maison Georges Rawiri. Pour cette dernière, le gouvernement devrait faire des économies qui vont permettre de financer l’entreprenariat des jeunes.  Des affirmations, qui illustrent parfaitement le manque de réalisme de ces syndicalistes, qui semblent avoir opté pour le saupoudrage, en lieu et place de la vérité.

Ainsi,  Aminata Ndzomba et Pierre Mintsa, qui ont accepté de devenir les nouveaux syndicalistes des ministres du gouvernement Issoze Ngondet 3, devraient jeter de temps en temps, un œil dans la presse pour comprendre que les véritables objectifs recherchés par le gouvernement à travers la mise en place  des mesures d’austérité, sont ailleurs.

PARTAGER