Accueil Société Task force sur la santé : Max Limoukou va-t-il faire ses valises ?

Task force sur la santé : Max Limoukou va-t-il faire ses valises ?

PARTAGER
©DR

C’est la grande question pendue aux lèvres de l’opinion à la suite des conclusions de la task force sur la santé commandée par Ali Bongo. Des travaux qui n’ont pas retenu la satisfaction de Julien Nkoghe Bebale, et qui n’a pas manqué de le faire savoir dans son discours de clôture.

 Médecin de formation, que pense Max Limoukou du discours du premier ministre, Julien Nkoghe Bekale qui n’a pas mis de gants pour critiquer avec la dernière énergie les conclusions de la task force sur la santé ?

En effet, invité lors de la clôture des travaux de cette opération voulue par le chef de l’Etat gabonais pour améliorer le secteur de la santé. Les médecins et autres techniciens de santé qui se sont penchés sur la question durant des jours, attendaient des félicitations de la part du patron de l’administration. Mais rien, bien au contraire, un peu comme si, Nkoghe Bekale attendait ce moment pour dire tout le mal qu’il pense du corps médical. « Vous ne voulez pas crever l’abcès », « la problématique  du secteur de la santé n’a pas été abordée au fond », s’est indigné le chef du gouvernement. Avant de revenir sur la position réelle du président de la République « le président veut des bonnes solutions », a-t-il fait savoir.

Il faut dire que durant les réflexions, les profesionnels de santé, ont mis beaucoup plus l’accent sur le traitement qu’ils devraient bénéficier que sur les médicaments et autres améliorations devant permettre au système de santé gabonais d’être au ‘’top’’.

Faut-il le rappeler, le système de santé est véritable cauchemar pour les usagers. Quand ce ne sont pas les structures qui manquent, c’est le corps médical qui fait défaut. Il n’est pas rare d’entendre des plaintes des patients, qui finissent par prendre régulièrement le chemin des structures privées, pour la plupart propriétés des médecins exerçant dans le secteur public.

Toute chose qui cause un déficit dans les structures sanitaires publiques où les usagers sont abandonnés à eux-mêmes.

C’est donc un camouflet pour le ministre Max Limiukou, le patron de la santé au Gabon. Ayant certainement contribué à ces réflexions, d’abord en qualité de professionnel de santé, puis en qualité de patron de ce département ministériel.

Après ces conclusions jugées infructueuses, quel sort réserve Nkoghe Bekale à son ministre de la santé Max Limoukou ?

PARTAGER