Accueil Société Suspension  des cours: agenda caché ou un piège ?

Suspension  des cours: agenda caché ou un piège ?

PARTAGER
Les membres du gouvernement lors de la prestation de serment/©DR.

Anciens opposants au régime d’Ali Bongo, Michel Menga et Moukagni Iwangou, sont pointés du doigt comme étant les initiateurs des dernières mesures  sur l’attribution des bourses au Gabon. Des mesures impopulaires, qui sont en train de vouloir créer un chaos dans le pays. Étant deux anciens opposants, l’on est tenté de se demander si, ces derniers n’auraient pas des agendas cachés ?

La question mérite d’être posée, dans la mesure où, ces dernières mesures sont en contradiction avec la politique de  «  l’Egalité de Chance »,  prônée par les autorités gabonaises.  Et les reproches faits  au système éducatif gabonais, ont souvent été dénoncées par ces deux anciens opposants au régime d’Ali Bongo. Comment comprendre alors, que dans un contexte socio-économique délétère,  l’on puisse exiger  la performance à des élèves. Surtout que,  depuis cinq ans, le système éducatif gabonais n’a pas connu des améliorations.  C’est pourquoi, certains gabonais commencent à s’interroger sur les véritables ambitions des ministres de l’Education Nationale, Michel Menga et son collègue de l’enseignement supérieur, Moukagni Iwangou. Face à la grogne des élèves, Michel Menga a opté pour la suspension des  cours dans tous les lycées et collèges du Gabon. Et pendant ce temps, son collègue de l’enseignement supérieur, continue de demander  aux parents, à travers les médias, de soutenir ces mesures.

Agenda caché de ces anciens opposants ou un piège du pouvoir qu’il pourfendait jusqu’à un passé récent. Wait and see. 

PARTAGER