Accueil Société Sogatra : ticket non gagnant pour Alphonse Oyabi Gnala ?

Sogatra : ticket non gagnant pour Alphonse Oyabi Gnala ?

PARTAGER
Le nouveau DG Alphonse Oyabi Gnala/(c)internet.

La Sogatra a un nouveau patron, en la personne d’Alphonse Oyabi Gnala, qui a été nommé en conseil de ministre et qui a pris ses fonctions jeudi dernier, en présence d’un parterre de collaborateurs et des responsables ministériels. Mais pourra t-il redresser une maison tombée depuis longtemps ?

Il fallait véritablement un changement de tête à la société gabonaise de transport,. La Sogatraa longtemps souffert des absences devenues inquiétantes de Patrick Asselé, pour de raisons de santé. Ça y est. L’entreprise a son nouveau Patron, en la personne d’Alphonse Oyabi Gnala. Mais que peut faire cet ancien ambassadeur où beaucoup d’autres, avant lui, comme Aloise Bekale Ntoutoume, Paul Ndjoubi Ossamy, Célestin Ndolia Naud et tout récemment Patrick Asselé, ont lamentablement échoué? Le passage de certains d’entre eux à la tête de cette structure a même contribué à empirer la situation ô combien désastreuse de cette structure.

Panant officiellement les commandes de la structure le jeudi 26 janvier dernier, en présence du personnel de cette entité et du ministre des Transports et de la logistique, Estelle Ondo, Alphonse Oyabi Gnala sait pertinemment d’avance qu’il ne pourra pas réussir, au regard des maux qui minent cette maison, où le personnel enchaîne le 5è mois sans être payé et envisage à nouveau de prendre d’assaut l’entrée principale du trésor public avec des bus. « D’ici là, si rien n’est fait, nous allons à nouveau barricader le trésor public avec tout le parc automobile », fulmine un agent. D’ailleurs, lors de sa prise de fonction, le directeur administratif n’avait pas manqué de souligner les manquements que connait la maison et dont l’actuel DG devrait s’atteler à soigner. A l’exemple de cette dette à la CNSS évaluée à 14 milliards, une autre aux assurances élevée à 90 millions, sans oublier un parc automobile qui est loin de répondre aux normes d’une société de transport terrestre digne de ce nom.

C’est autant de problèmes qui attendent Alphonse Oyabi Gnala. Si ce n’est pas une malédiction d’être nommé à la Sogatra comme DG, ce n’est non plus une promotion, laisse croire un agent de la Sogatra.

PARTAGER