Accueil Société SEEG/ Réparation des fuites d’eau pour une meilleure desserte dans la ville.

SEEG/ Réparation des fuites d’eau pour une meilleure desserte dans la ville.

PARTAGER
(c)pyramidmediagabon.

Dans le but d’améliorer au mieux l’alimentation en eau des quartiers de Libreville mal desservis, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) procède à des réparations de fuites d’eau qui en sont à l’origine.

Dans le but de relever le rendement  technique eau qui est normalement de 80%, et qui aujourd’hui est inférieur à 52%, mais aussi d’améliorer l’alimentation des différents quartiers mal desservis en eau potable, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), a lancé une opération de réparation des fuites d’eau sur l’ensemble du territoire national, dont la première phase se déroule en ce moment dans la capitale administrative.

C’est en effet, près de 85 400 m3 sur les 230 000 m3 d’eau apportés chaque jour aux librevillois, qui sont, selon le ministère de l’Eau et de l’Energie, perdus par jour.Une perte qui pourrait, en partie, justifier la difficulté d’approvisionnement en eau de plusieurs foyers. Lorsque l’on sait que la Capitale a tout juste besoin de 15 000 m3 d’eau supplémentaire pour arriver à combler son déficit.

Il faut dire que le phénomène de fuite d’eau est légion dans nos quartiers. Et que si avant les gens prenaient la peine d’appeler le 85 86 pour signaler une fuite, la réponse de l’opérateur, ou de l’interlocuteur au bout du fil, avait fini de les dissuader de reformer ce numéro pourtant gratuit. « Les agents de la SEEG ne se déplacent pas pour toutes les fuites d’eau qui leur sont signalées. J’ai appelé dernièrement le numéro en question pour signaler une fuite. Le monsieur me fait comprendre que compte tenu des informations données, il est du ressort du propriétaire du compteur de s’occuper de cette fuite, ou de contacter la SEEG, autrement, ils ne peuvent pas intervenir…», a déclaré Stephen Koumba.

Selon le ministère de l’Eau et de l’Energie, cette campagne de réparation de fuite d’eau prendra en compte, toutes les fuites dument détectées par la SEEG, ou signalées par les populations via le numéro gratuit 85 86.

Daisy Ntongono

PARTAGER