Accueil Société Santé: Des fonds pour mettre fin à la tuberculose au Gabon

Santé: Des fonds pour mettre fin à la tuberculose au Gabon

PARTAGER
Photo de famille après les travaux/pyramidmédigabon.

Le ministère de la santé a organisé un atelier sur le dialogue pays, qui rentre dans le cadre d’une procédure de fond mondial de soumission de lutte contre la tuberculose au Gabon.

Le Centre hospitalier universitaire de Libreville a abrité ce 13 avril, un atelier de consultation et de validation de la Note Conceptuelle pour la reconduction du projet Tuberculose Fonds Mondial pour la période allant de 2019 à 2021, sous le thème : Mettre fin à la tuberculose.« La tuberculose est un problème de santé publique. Cet atelier est donc organisé par le ministère de la santé, pour permettre de chercher des ressources additionnelles par rapport aux ressources déjà déployé par le gouvernement. Et comme vous le savez, le Gabon bénéficie des financements du fond mondial. Et ceux-ci, se font sur la base des projets pays.Nous avons des possibilités de mobiliser des fonds à l’international. Et c’est pourquoi en dehors des subventions mise à la disposition par l’Etat, nous sommes toujours à la rechercher d’autres financements. Ce qui justifie l’organisation de cet atelier, qui va nous permettre si le projet marche, de pouvoir bénéficier d’environ 1 million de dollars, qui permettrons d’intensifier les actions des dépistage mais aussi de traitement de la tuberculose », a indiqué le secrétaire général adjoint du ministère de la santé, le Dr Guy Patrick Obiang.

Avec près de 6000 malades de tuberculose diagnostiqués au Gabon,  l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé d’appuyer le Gabon pour élaborer les directives nationales de lutte contre la Tuberculose conformément aux stratégies qui sont recommandées au niveau international. «Actuellement, nous accompagnons le Gabon pour mobiliser les ressources auprès du Fond mondial pour pouvoir mettre en œuvre des stratégies efficaces qui vont permettre d’amener les malades vers la guérison et d’éliminer la Tuberculose dans le pays.Il faut dire que le nombre de personnes atteintes de tuberculose a plutôt tendance à augmenter. Il est possible d’arriver à ce constat car, le Gabon à mis en place plus de possibilités pour les malades de se faire dépister… En effet, plus vous en avez, plus les personnes peuvent se faire dépister.Donc la tendance de la maladie est qu’il y a de plus en plus de cas. Cela peut paraitre négatif, mais en réalité, il faut le prendre dans le bon sens», a déclaré le Dr Nkone Asseko, du point focal maladie transmissible OMS au Gabon.

Daisy Ntongono

PARTAGER