Santé : Journée mondiale contre l’hypertension artérielle : Un gabonais sur quatre...

Santé : Journée mondiale contre l’hypertension artérielle : Un gabonais sur quatre serait hypertendu

281
0
PARTAGER
Prendre sa tension est un geste important.

La communauté internationale a célébré le 14mai dernier la journée mondiale contre l’hypertension artérielle. Cette maladie  silencieuse, est l’une des causes de mortalité au Gabon, car c’est  1/4 de la population qui en souffrirait. Pourtant des gestes simples et une bonne hygiène de vie sont des précautions à prendre pour être à l’abri de cette pathologie.

 L’hypertension artérielle est une élévation anormale de la  pression du sang sur la paroi des artères. Lorsque on fait un dépistage de l’hypertension, qui consiste à mesurer la tension à l’aide d’un tensiomètre,  si ce dernier  dépassent 140 millimètre de mercure, à ce moment l’on parle de pression artérielle systolique (pression dans les artères au moment ou le cœur se contracte et éjecte le sang dans les vaisseaux artériels : pression maximale du sang). Par contre si le tensiomètre indique 90 millimètre de mercure, dans ce cas-ci, on est en face de  la  pression artérielle diastolique (pression dans les artères au moment ou le cœur se dilate et se rempli entre deux contractions : pression minimale du sang).

Selon jean Bruno Mipinda, cardiologue au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (chul) : «  sa venue est la caractéristique de certains facteurs : une alimentation riche en sel et pauvre en fruit et légumes, l’obésité, le manque d’activité physique, la consommation de tabac et d’alcool, sont autant de raison qui entraine à l’hypertension. »

Ainsi les symptômes de cette maladie sont : les maux de tête répétitifs, les céphalées, le flou visuel, la sensation de mouches volantes, les scintillements, les palpitations, étouffements, sont des signes précurseurs de cette maladie.

Si la maladie n’est pas bien suivie, elle peut entrainer à des complications : les infarctus, les œdèmes aigus des poumons, insuffisances cardiaques et rénales.

Pour éviter cette pathologie a précisé le docteur : «  il faut avoir une bonne hygiène de vie, moins consommer l’alcool et le tabac, mais exercer une activité physique régulière. ».

Emmanuela Makeghele.

 

 

 

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE