Accueil Société Réseaux sociaux : Les inquiétudes de Lucie Milebou Mboussou et ses collègues...

Réseaux sociaux : Les inquiétudes de Lucie Milebou Mboussou et ses collègues sénateurs

PARTAGER
DR.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la première session du Sénat, le président de cette institution a déploré le degré dangereux que sont devenus les réseaux sociaux. Qui, selon elle, font une entrave aux libertés individuelles.

 Profitant donc de la tribune qui lui a été offert lors de la cérémonie d’ouverture de la première session du Sénat, dont elle est la présidente, Lucie Milebou Mboussou, n’est pas passée par quatre chemins pour dire tout le mal qu’elle pense des réseaux sociaux, dont elle estime qu’ils ont perdu leurs véritables valeurs et missions. Pour la présidente de la première chambre du parlement gabonais, les réseaux sociaux sont une menace pour les libertés individuelles.   s’«inquiéter des dérives des libertés individuelles», «se matérialisent à travers les réseaux sociaux et certains médias, par des propos ignobles, qui perturbent et troublent notre société, nos familles»., «la perte des valeurs morales, culturelles, conjuguée au désir de détruire son prochain gratuitement, et la délectation des propos haineux, n’ont jamais atteint un niveau aussi élevé de nocivité», s’est offusqué Lucie Milebou Mboussou.

Bien présent lors de l’ouverture de cette session, le premier ministre Emmanuel Isoze Ngondet, a été interpelé par Lucie Milebou Mboussou,  dans le cadre d’une surveillance de ces dérives. Car selon elle « «personne n’est à l’abri d’une médisance».  Elle a donc demandé plus de vigilance et contrôle, car le phénomène «n’est plus que physique, il englobe désormais la sécurité de la vie familiale, l’équilibre sociale avec cette appréhension du discours malveillant de l’autre».

Au gouvernement alors d’y veiller.

PARTAGER