Accueil Société Rentrée scolaire : la Conasysed annonce ses couleurs

Rentrée scolaire : la Conasysed annonce ses couleurs

PARTAGER
La conasysed lors d'une précédente sortie/DR.

Le début de cette année scolaire 2018-2019 pourrait connaitre des remous. Et pour  cause, la convention nationale des syndicats de l’éducation menace de rentrer en grève, si le payement de trois mois de salaires des enseignants n’est pas payés.

Et voici une nouvelle année scolaire qui pourrait connaitre des remous. En effet, dans un communiqué rendu public, la convention nationale des syndicats de l’éducation, la Conasysed,  menace de rentrer en grève dès le début de cette année, si et seulement si les enseignants privés de leurs salaires depuis trois mois, ne rentrent pas en possession de leur dû. «La Conasysed exige le paiement immédiat et sans condition des salaires séquestrés aux enseignants lésés». 

Cette situation concerne tous les enseignants du Gabon membre de la Conasysed, précise le communiqué signé de Louis Patrick Mombo, délégué national administratif de cette organisation.,

De plus, la Conasysed indique que ces derniers « subissent la torture, des peines ou traitement cruels, inhumains ou dégradant et ce, en violation de l’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 d’une part, et de leur liberté de disposer de leur salaire à leur gré conformément à l’article 6 de la Convention n°95 de l’OIT sur la protection du salaire, d’autre part».

Sur un autre tout plan, notamment dans le cadre des dernières mesures prises par le gouvernement, sur la situation des fonctionnaires, la Conasysed exige la publication des agents de l’Etat qui seraient présumés fantômes.

Et pour finir, la Conasysed en veut également et exige des sanctions à l’encontre des responsables d’établissements qui vendent des attestations spéciales au poste.

PARTAGER