Rentrée des classes à Kango : Sur un sentiment d’abandon Une situation...

Rentrée des classes à Kango : Sur un sentiment d’abandon Une situation que les parents d’élèves dénoncent et fustigent.

148
0
PARTAGER

Des écoles vétustes, envahies de hautes herbes, presque sans tables-bancs, aucun matériel didactique. Voilà le visage peu reluisant que présentent nombre d’établissements du Como Kango. Une situation que déplorent les parents qui s’interrogent sur le devenir de leurs enfants visiblement sacrifiés.

Pour ces parents d’élèves, soucieux de l’avenir de leurs enfants, l’abandon volontaire de leurs écoles par le gouvernement donne l’impression que le pouvoir en place a décidé de tuer à petit feu des générations entières de Kangolais.  « Pourquoi ? », se demande-ton en chœur à Kango. A cette réponse, seuls les putschistes qui se maintiennent au pouvoir contre la volonté du peuple, peuvent y répondre.

Surtout cette situation déplorable n’est pas le problème du seul Kango ; tout le pays en est touché.

Nalette Beverly Obono

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE