Accueil Société Refus de libérer Etienne Dieudonné Ngoubou: Les avocats vont–ils entamer d’autres procédures...

Refus de libérer Etienne Dieudonné Ngoubou: Les avocats vont–ils entamer d’autres procédures ?

PARTAGER
DR.

La question mérite d’être posée, car, depuis la sortie médiatique des avocats du détenu et la dénonciation du caractère arbitraire de cette détention, par ces derniers,  l’ex ministre, Etienne Dieudonné Ngoubou, est toujours détenu à  »sans famille ». Du coup, l’on est tenté de se demander, si les avocats vont véritablement entamer des nouvelles procédures.

  Etienne Dieudonné Ngoubou, a-t-il détourné les deniers publics,  lorsque qu’il était en fonction ? La question vaut son  pesant d’or,  mais pour les avocats de l’ex ministre d’Ali Bongo, la preuve de détournement de deniers publics n’aurait pas été versée au dossier. Par conséquent,  cette détention, selon les avocats, est arbitraire. C’est pourquoi, lors de leur sortie médiatique, ces derniers ont exigé la libération du détenu. Plusieurs semaines après, il semble que ces propos sont tombés dans les oreilles de sourds.  Même les avis du groupe de travail de l’Onu saisi par les avocats semblent avoir été balayés d’un revers de la main par la justice gabonaise.  Sinon,  comment expliquer ce silence des autorités, quand bien même, le caractère arbitraire de la détention a été démontré  par les avocats et approuvé par l’Onu. Ainsi, face à ce refus de la justice gabonaise de libérer Etienne Dieudonné Ngoubou, les Avocats ont –ils d’autres moyens  pour  contraindre la justice à libérer leur client ? Sachant que la demande de mise en liberté formulée par  le groupe de travail de l’Onu est restée vaine, l’Onu peut–elle  entamer des procédures juridiques et légales pour contraindre la justice Gabonaise à libérer l’ex ministre ?

Détenu depuis le 12 janvier 2017, l’affaire de l’ex ministre d’Ali Bongo, vient exhumer  une nouvelle fois,  les travers et le caractère partial des juges d’instruction dans le pays.

PARTAGER