Accueil Société Coupure du 16 mai 2018: Quid de la maintenance des équipements...

Coupure du 16 mai 2018: Quid de la maintenance des équipements de la SEEG?

PARTAGER
DR.

Cette question mérite son pesant d’or, au regard des coupures intempestives subies par les populations de Libreville et ses environs. Le 16 mai dernier, tous les quartiers de Libreville étaient à nouveau plongés dans l’obscurité, à cause, dit-on, d’un orage. Du coup,  l’on se demande si, à  la société d’énergie et d’eau du Gabon, un suivi des équipements se fait de façon régulière.    

L’incident serait venu de l’orage survenu dans la nuit du 16 mai 2018, selon les responsables de la seeg. « Cet incident était dû à un orage particulièrement sévère localisé dans la zone du barrage de Kinguélé, qui a provoqué l’arrêt en cascade des moyens de production thermique et hydroélectrique et, par conséquent le délestage du réseau de distribution de Libreville. Les équipes techniques ont travaillé d’arrache pied pour un retour rapide à la normale, qui est intervenu à 20 h 38, une heure de temps après la réalimentation des premiers clients. » indique le communiqué de la société.  Un incident de plus, qui a causé durant toute la soirée, un sérieux désagrément aux populations de Libreville et ses environs. Raison pour laquelle, les populations qui subissent depuis des années les caprices de cette société, commencent à se poser des questions, notamment en ce qui concerne la fiabilité et la qualité des équipements dont disposent actuellement la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG). Et au moment où, l’État recherche des nouveaux investisseurs, pour la gestion de ce secteur sensible pour le pays, il serait judicieux qu’un accent soit mis sur la maintenance des équipements devenus, vraisemblablement, obsolètes.

PARTAGER