Accueil Société PostBank: La clientèle réclame toujours son dû

PostBank: La clientèle réclame toujours son dû

PARTAGER
Postbank à Libreville/©DR.

Ce qui mérite d’être qualifié d’affaire d’État, à savoir la disparition des fonds d’un nombre important de clients de GabonPoste, reste d’actualité. Et pour cause, près de deux ans après le grand recensement des personnes devant bénéficier des remboursements, l’institution qui présente toujours des difficultés de fonctionnement ne parvient pas à donner une suite heureuse à cette affaire.

Du coup, pour de nombreux Gabonais qui avaient été contraints de piaffer de patience dans de longues files d’attente pour se faire recenser, dénoncent une parodie visant à aggraver un peu plus leur détresse. Car, comment comprendre qu’alors que la Poste avait donné des garanties pour la résolution du problème, les personnes concernées en soient à déplorer le laxisme de cette institution bancaire ?

Des sources concordantes, l’institution devait être reprise par une filiale étrangère. Or, l’état d’avancement du dossier relatif au transfert des compétences entre l’État gabonais et le repreneur supposé de la Poste demeure méconnu à ce jour. Et c’est, semble t-il, cette situation de blocage qui constitue aujourd’hui la plus grande inquiétude des créanciers de la PosteBank qui disent avoir été roulés dans la farine. Puisque, selon les mêmes sources, le repreneur de PosteBank aurait présenté des gages d’un possible remboursement de tous ceux qui ont vu leurs avoirs évaporés des comptes de la Poste.

Le recensement des victimes de cet ‘’hold-up’’ avait donc pour but de permettre au repreneur de mesurer l’ampleur de l’ardoise à solder. Le silence éloquent que l’on observe autour sur cette affaire signifie t-il que le repreneur a finalement décliné l’offre qui lui a été faite ? Au risque d’hériter d’un cadeau empoisonné. Wait and see.

 

 

PARTAGER