Accueil Société Ministère des Sports: les stades de la CAN à l’abandon !

Ministère des Sports: les stades de la CAN à l’abandon !

PARTAGER
A raison de la grève du personnel de la CNOGEMCNI, le satde d'Angondjé est sous des hautes herbes/©DR.

A la tête du ministère des Sports depuis près de 5 mois, Franck Nguema n’a toujours pas trouvé une solution à la grève que connait, depuis plusieurs mois, le personnel de la  l’Agence national de gestion et d’exploitation des infrastructures sportives (ANAGEISC). Une grève, faut-il le rappeler, dont l’origine serait de nombreux mois de salaires impayés.

Les stades d’Amitié sino-gabonais d’Agondjé, d’Engong d’Oyem et de Nzeng Ayong de Libreville, connaissent une dégradation très avancées. Construites à l’aune de l’organisation des CAN 2012 et 2017 que le Gabon a abrité, ces installations ne sont plus aujourd’hui que l’ombre d’elles même. Le stade d’Angondjé, par exemple, construit sur fonds propres chinois, est aujourd’hui envahi par des hautes herbes. Un environnement devenu hospitalier aux reptiles de tous genres. Il y a quelques mois, les agents de l’ANAGEISC se sont retrouvés face à python, n’eut été le courage de ces derniers qui sont venus à bout de l’animal.

Même son de cloche au Stade Engong d’Oyem. Construit à des kilomètres de la ville, ce stade est abandonné, sans aucune autre forme de procès, dans la nature. Il est aujourd’hui privé d’entretien. Résultats, il se dégrade progressivement, alors qu’il n’a abrité que quelques matchs de la Can 2017. Un véritable gâchis.

Le stade de Nzeng Ayong n’est venu en reste. Fermé pour de raisons de grève du personnel de l’ANAGEISC, lui aussi est aujourd’hui envahi par des hautes herbes. Sa fermeture a même freiné quelques amateurs de sports, qui s’y adonnaient à des activités sportives, le weekend.

Un tableau sombre qui démontre bien que le sport est le cadet des soucis des autorités du pays. Sinon, comment espérer avoir des équipes dignes de ce nom si même des infrastructures sportives ne peuvent être entretenues ? Le ministre actuel des sports Franck Nguema qui, dès sa prise de fonctions, avait promis mettre fin à cette grève du personnel de l’ANGEISC et donc la réouverture et l’entretien de ces installations sportives tarde à prendre à bras le corps cet épineux problème.

PARTAGER