Accueil Société Mesures d’austérités: marche avortée ; DU affine sa stratégie

Mesures d’austérités: marche avortée ; DU affine sa stratégie

PARTAGER
DU lors d'une précédente AG/DR.

 Pour Dynamique Unitaire, la marche bien que refusée par les autorités dont le ministère des l’intérieur, la confédération syndicale assure maintenir sa démarche.

Au lieu d’une marche comme prévue, la Dynamique Unitaire a plutôt organisé une assemblée générale au stade basket d’Awendjé dans le quatrième arrondissement de Libreville. A en croire les responsables de cette confédération syndicale, la marche des agents publics, baptisée «  ne touche pas à mon bout de pain ! » n’a pas été avortée du fait du refus du ministère de l’intérieur, encore moins en raisons de l’attente des conclusions de la Cour Constitutionnelle mais d’une simple question de stratégie.

Dynamique Unitaire assure maintenir sa marche, mais pour une date intérieur. Aussi, pour  Jean Rémy Yama, «la marche est inéluctable et l’affrontement aussi». «Nous fixerons la date de la prochaine marche. Pour cette date-là, nous devons nous entourer d’un maximum de garanties. Prenons notre mal en patience et restons mobiliser. Qu’il pleuve ou qu’il neige nous marcherons», a confirmés Jean Rémy Yama, lors de l’assemblée générale extraordinaire tenue le 13 août au stade d’Awendjé.

Il faut dire pour les membres de la DU et ses partenaires, le plan du gouvernement est de précariser les travailleurs gabonais ; «Les plans du gouvernement sont identifiés et clairs. Nous avons identifié le coupable qui est Ali Bongo. Quand nous saisissons la Cour constitutionnelle, c’est pour nous donner plus de manœuvres dans l’espoir qu’elle va dire que ces mesures ne reposent pas sur la loi»,. «Nous sommes plus intelligents que le gouvernement. Il vient de nous donner l’occasion de mieux nous préparer. Notre marche se fera et ce jour, c’est Dieu qui nous accompagnera», ont conclu Jean Rémy Yama et Louis Patrick Mombo.

PARTAGER