MEGALOPS II : pour un renforcement de la sécurité maritime

MEGALOPS II : pour un renforcement de la sécurité maritime

203
0
PARTAGER
Les officiels lors de la rencontre/pyramidmediagabon.

C’est fort du succès de la première édition que la deuxième édition du MEGALOPS s’est tenue. On comptait parmi les acteurs de cette édition : les acteurs  militaires : l’Angola, le Cameroun, le Congo, la France, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Démocratique du Congo, Sao Tomé et Principe et la CEEAC. Les acteurs de la sécurité maritime : CRESMAC et COM et les acteurs privés : TOTAL et CMA-CGM y compris la  CEEAC.

 C’est du  19 au 22 juin dernier que les pays du golf de guinée se sont prêtés à l’exercice de sécurité maritime, exercice majeur organisé par les éléments français au Gabon (EGF). Pendant 4 jours, les responsables de la sécurité maritime se sont réunis au sein de la direction d’exercice (DIREX), installée au camp De Gaulle à Libreville. Ses derniers y organisaient et pilotaient cet exercice avec l’appui française du CECLAT(commandement en chef pour l’atlantique), un bâtiment de la marine nationale(patrouilleur de haute mer lieutenant vaisseau le Henaff), DCSD(Direction de la

pyramidmediagabon

Coopération de Sécurité et de Défense du Service Français des Affaires Etrangères) via ses coopérants déployés au sein de la DIREX et des entités de la chaine sécurité maritime et l’ISMI(Institut de Sécurité Maritime Interrégionale)basée à Abidjan(Cote d’Ivoire).

Pour le coté pratique, ils se sont réunis au sein de leur PC opérationnel respectif sur toute la côte atlantique d’Afrique Centrale. Durant l’exercice, ils appréhendent et résolvent les différents incidents qui leur sont soumis pour tester, valider et harmoniser les procédures ad hoc.

Cet exercice vise à soutenir l’opérationnalisation du processus de Yaoundé, qui a pour objectif de structurer la coopération et la coordination interétatique et interministérielle, indispensable à l’efficacité des politiques de sécurité maritimes.

Rappelons que Megalops, nom symbolique donné à cet exercice, est le nom scientifique du tarpon, poisson emblématique du golf de guinée.

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE