Médias : Quand certains confrères font dans la division

Médias : Quand certains confrères font dans la division

128
0
PARTAGER

L’affaire de la cyber criminalité est devenue depuis peu la tasse de thé des confrères des médias proches d’Ali Bongo. C’est à croire que nos confrères ont admis qu’un vote peut se dérouler avec une participation de 100%

L’affaire de cyber criminalité qui fait les choux gras chez nos confrères et dont un ivoirien a été pris tel un vulgaire voyou, peut laisser comprendre que désormais le vote au Gabon est informatisé. Alors que pour l’instant, seule la carte d’électeur est biométrique. Quid donc de toute cette agitation de la part nos confrères ?

En définition simple, un cyber criminel est celui qui entre d’une manière frauduleuse dans vos donneés informatiques, bien évidelment pour obtenir des informations confidentielles. Or, pour le cas du Gabon, et de son processus électoral seule l’inscription sur le fichier électral est informatisée. Quant au reste du processus, c’est-à-dire la phase du vote et le dépouillement, ils sont fait manuellement. Ce qui démontre bien qu’il n’y a pas de cyber criminalité dans le cas du Gabon.

Une manière, s’il en était encore besoin, pour nos confrères  de perdre du temps sur le débat actuel qui est le recomptage de voix comme le demande l’oppositon  et la communauté intrenationale.

C’est donc une fuite en avant, un prétexte pour tenter de laver la honte du camp du pouvoir qui a été battu au vu et su du monde entier.

Boris Biyoghe

 

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE