Accueil Société Médecine traditionnelle : L’ONG Manga Dissoumba, à la quête d’une reconnaissance par...

Médecine traditionnelle : L’ONG Manga Dissoumba, à la quête d’une reconnaissance par l’Etat.

PARTAGER
(c)internet.

C’est à l’occasion de sa 8e assemblée générale que l’ONG Manga Dissoumba, s’est appesanti sur les questions liées à la reconnaissance totale par l’Etat gabonais des tradipraticiens.

« Nous interpellons le chef de l’Etat pour qu’il prenne ce dossier en main, parce que les tradipratriciens sont traités comme des moins que rien, alors qu’ils rendent des services à la Nation. Selon le rapport de l’OMS, 80% des malades sont traités par la médecine traditionnelle. Mais, nous déplorons que ceux qui ont en charge ce dossier avancent à pas de tortue. Cette lenteur ne nous arrange pas. Nous saluons les quatre arrêtés qui nous permettent d’exercer librement, mais nous ne voulons pas nous arrêter là », a lancé, Valentin Koumba Mouanda, président du comité ad hoc des patriciens de la médecine traditionnelle du Gabon, qui avoue pourtant qu’un recensement des tradipraticiens a été fait, mais aucune avancée de ce dossier n’est palpable, jusqu’à nos jours.

Rappelons que les objectifs poursuivis par cette ONG, sont : le recours à la médecine par les plantes, afin de lutter contre les pathologies physiques et psychiques ; lutter contre toute forme de pauvreté induisant l’homme à une instabilité sociale ; permettre l’éclosion du potentiel humain et favoriser l’inspiration intellectuelle et artistique au service de soi et l’autre.