Accueil Société Mairie de Libreville : Léandre Zué et Akassaga à couteaux tirés ?

Mairie de Libreville : Léandre Zué et Akassaga à couteaux tirés ?

PARTAGER
La Mairie de Libreville, un lieu de conflit entre patrons de l'institution?©DR.

La mairie de Libreville serait-il devenu un lieu de conflits permanents? En tout cas, les informations de ces dernières semaines affirment qu’entre le maire centrale et ses adjoints, le climat serait en permanence délétère.   

A en croire la dernière parution d’Echos du Nord de ce lundi 21 octobre, les relations entre Léandre Zué et Serge Williams Akassaga ne seraient plus au beau fixe. Et pour cause, une colère des commerçants ouest africains serait à l’origine de ce conflit entre les deux maires centraux.

Depuis la semaine dernière, plusieurs boutiques, pour la plupart détenues par des sujets ouest africains, ont décidé de rester fermer tout le long de la matinée. Selon certaines sources, une prime de 150 000 FCFA aurait été exigée à ces commerçants, et serait à l’origine de cette situation. Il a été intimé à ces derniers de s’acquitter de ladite taxe, au risque de fermer boutique. Selon certaines sources, le maire Léandre Zué voit une main noire, en la personne de Serge Williams Akassaga. Le premier adjoint au maire, chargé de l’urbanisme, serait accusé par son supérieur d’avoir profité de son intérim pour agiter les commerçants, avec pour objectif paraitre en pacificateur.

Toute chose, indique Echos du Nord, qui a été démentie par les soutiens de l’ancien maire du troisième arrondissement de Libreville.

Vrai ou faux, toujours est-il qu’un autre conflit éclatera bientôt entre Léandre Zué et ses adjoints. Il s’agirait de la distribution du grisbi. Il se dit que le Maire actuel, s’accapare de toutes les entrées régénérées par l’inspection générale municipale, dont un proche de Léandre Zué, Armand Dagracia y est à la tête.

PARTAGER