Accueil Société Mairie de Libreville : le curieux ‘’silence’’ de la Voix de la Cité

Mairie de Libreville : le curieux ‘’silence’’ de la Voix de la Cité

PARTAGER
La mairie de Libreville/©DR

La Voix de la cité, c’est la radio municipale de la commune de Libreville, créée par les autorités municipales, dans l’optique de promouvoir les actions de la mairie de Libreville. Seulement voilà, cet outil de communication n’émet plus depuis bientôt de 2ans, ce au grand dam de ses animateurs et au grand étonnement de ses auditeurs.

Créée sous le mandat d’André Dieudonné Berre, la Voix de la cité, avait pour ambition de promouvoir les actions de l’hôtel de ville de Libreville et même de toute la commune.

Durant le mandat de Jean François Ntoutoume Emane, la radio a eu quelques difficultés, mais le ‘’vieux’’ a tenu bon afin que cet outil n’arrête pas ses programmes. Durant le mandat de Rose Christiane Ossouka, elle a bien continué d’émettre, vu qu’il n’était pas rare de voir les quelques journalistes de cette radio, couvrir les évènements de la mairie de Libreville et ses nombreux auditeurs, branchés à la fréquence 88.00fm.

Avant la fin de son mandat, Ossouka Raponda décide de rénover le bâtiment de la mairie de Libreville. C’est ainsi qu’elle va délocaliser la radio de son ancien ‘’desk’’, mais toujours dans le bâtiment de l’hôtel de ville. Elle promet également de doter la radio en matériel de dernière génération, avec un nouvel émetteur. A en croire nos informations, le promoteur d’une radio privée de la place est alors sollicité pour fournir le matériel technique y compris l’émetteur.

Les moyens financiers ont-ils été décaissés pour l’achat du matériel ? Si oui, ce matériel a-t-il été acheté ? C’est autant de questions qui restent pendues sur les lèvres des agents de ce média. Puisse que plus d’un an après, la radio n’émet toujours pas.

A son arrivée, indiquent nos sources, l’actuel maire Léandre Nzué aurait promis la reprise des programmes de la Voix de la Cité et le retour de son magazine la ‘’Cité’’. Mieux, créer un service audio-visuel, avec pour ambitions, de diffuser sur les médias publics les activités de la mairie de Libreville. Là aussi, les choses semblent  tâtonner, restées au stade de simples promesses.

Un curieux silence, surtout au moment où plusieurs actions sont menées par les responsables municipaux, qui sont obligés de solliciter d’autres médias

PARTAGER