Accueil Société Maganga Moussavou : « À 66 ans, j’espérais pouvoir m’offrir une Bentley...

Maganga Moussavou : « À 66 ans, j’espérais pouvoir m’offrir une Bentley sans que cela ne fasse autant de remous »

PARTAGER
Le vice président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou/(c)DR.

Ainsi s’est confié le vice président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, au site jeuneafrique.com, suite à l’affaire d’achat d’un véhicule très haut de gamme, que notre confrère Jonas Moulenda, a publié avec factures à l’appui, dans Matindafrique.com.

Epinglé dans une affaire d’achat de véhicule très haut de gamme, une Bentley en l’occurrence,  en pleine crise économique au Gabon, beaucoup croyaient voir un  Pierre-Claver Maganga Moussavou, le vice président de la République nier les faits. Bien au contraire, il a confié  à nos confrères du site jeuneafrique.com être l’auteur de l’achat de ce véhicule de luxe, mais en plusieurs tranches. « À 66 ans, j’espérais pouvoir m’offrir une Bentley sans que cela ne fasse autant de remous, s’est confié PCMM que jeuneafrique.com a joint au téléphone.

Mais pour autant, il dit n’avoir pas utilisé l’argent public, d’où son étonnement sur le bruit qui est fait autour de l’acquisition de ce véhicule.  Mais Pierre Claver Maganga Moussavou  dit porter cette affaire devant les juridictions. Il a annoncé ester en justice  le concessionnaire automobile en France Bentley, qui l’accuse d’avoir mis les factures à la disposition de la presse.

Rappelons que c’est en fin de semaine dernière que le site Matindafrique.com de Jonas Moulenda, publie cet article dans ses colonnes. Sur le plan local, l’affaire a choqué plus d’un surtout à un moment, où il est demandé aux gabonais de serrer la ceinture. Du coup, pour certains dans l’opinion, Maganga Moussavou est loin de connaitre l’austérité, il mène plutôt une vie de prince.

PARTAGER