Accueil Société Lutte contre l’utilisation abusive et incontrôlée des pesticides dans les exploitations agricoles:...

Lutte contre l’utilisation abusive et incontrôlée des pesticides dans les exploitations agricoles: Pour consommer des produits saints

PARTAGER
DR.

Le gouvernement lance une vaste opération de sécurité sanitaire et nutritionnelle des aliments dénommée : Aliments 3S, dans le but de réduire l’utilisation abusive des pesticides dans les exploitations agricoles sur toute l’étendue du territoire gabonais.

Yves Fernand Manfoumbi, ministre de l’Agriculture, de l’élevage, chargé du programme Graine, a, lors d’une déclaration à la presse ce 19 février au ministère de l’agriculture, annoncé le lancement d’une vaste opération de sécurité sanitaire et nutritionnelle des aliments dénommée « Aliments 3S » (Aliments Sains, Sûrs et Salubres). Une opération qui aura pour but: de limiter, de réduire de manière conséquente, l’utilisation abusive des pesticides dans les exploitations agricoles.« Il se dégage une constante lamentation depuis plusieurs mois. Le consommateur gabonais ne cesse de se plaindre quant à la sûreté des produits alimentaires et des effets indésirables induits sur leur santé. Ces inquiétudes sont davantage nourries par une utilisation abusive et incontrôlable des pesticides dans les exploitations agricoles », a-t-il indiqué.

Une situation assez préoccupante au vu de la gravité des plaintes, de l’étendue et de la complexité des risques encourus, aux conséquences innombrables sur la santé des consommateurs, des usagers, des végétaux, des animaux et plus encore sur l’environnement.

Aux fins de remédier à cette situation, le ministre a indiqué que dorénavant, les officiers de police judiciaire à compétence spéciale de l’Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire (AGASA), couvrirons l’ensemble du territoire national par des contrôles alimentaires du champ à l’assiette du consommateur. Par des enquêtes de santé publique, vétérinaire et phytosanitaire, dont les données alimenteront, les plans de surveillances sanitaires, qui déboucheront inéluctablement sur des prises de vue pertinentes, des saisies et destructions des produits dangereux. Et le cas échéant, des prélèvements d’échantillons seront effectués en vue des analyses dans les laboratoires accrédités.

Cette opération, selon le ministre, vise à évaluer le niveau d’exposition des consommateurs aux dangers alimentaires. De dresser un état des lieux sans phares, du statut sanitaire et phytosanitaire d’un ensemble de catégorie d’aliments produits localement et importés dans notre pays.

Enfin, c’est l’occasion de renforcer la sûreté de la chaine alimentaire et assurer un niveau élevé de protection de la santé des populations, par la mise sur le marché des denrées alimentaires de très haute qualité sanitaire, nutri-intelligents pour autant qu’ils soient sains, sûrs et salubres.

Le ministre de l’Agriculture de l’élevage, chargé du programme graine, dit rester plus que jamais mobilisé et engagé sur les questions vitales de sécurité sanitaire et nutritionnelle des aliments, afin d’assurer à tous les consommateurs, des produits alimentaires Sains, Sûrs et Salubres.

Daisy Ntongono

PARTAGER