Accueil Société Libreville et Akanda: Quand le timbre municipal se fait rare

Libreville et Akanda: Quand le timbre municipal se fait rare

PARTAGER
©DR

La situation dure depuis un peu plus de deux semaines. Dans les hôtels de villes et mairies d’arrondissements des communes de Libreville et Akanda, les usagers ne savent plus où donner de la tête : seule alternative, se ruer à Owendo qui ne fait pas face à cette difficulté.

Pas l’ombre d’un timbre à Libreville et Akanda. La rentrée administrative et l’opération de recensement des agents de l’Etat ; des situations qui demandent l’utilisation massive des timbres  étant pointées du doigt comme ayant  provoqué la rupture de stock. Mais ces deux aspects à elles seules, auraient-ils en si peu de temps, occasionné la pénurie de ce produit  à Libreville et Akanda ? Simple interrogation de journaliste qui comme bon nombre de personnes, constate que les faits sont redondants.

Les leçons n’ont donc pas pu être tirées des expériences des années antérieures, où l’on assistait à des pénuries de timbres sans précédant. Si des raisons compréhensibles ont pu être évoquées par les responsables des  services d’état civil notamment, il reste que cela ne résout aucun problème des usagers pour qui, obtenir un   timbre s’apparente à braver les cinq travaux d’Hercule.

A Libreville tout comme à Akanda, ce n’est plus  l’affluence des grands jours. Heureusement que la Mairie d’Owendo est prévoyante et dispose encore d’un bon stock de timbres : la bousculade qui y est observée a donc tout son sens. Ses recettes sont  en nette augmentation, pendant qu’ailleurs l’on se retourne les pousses, comme pour dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Fort heureusement, la Mairie de Libreville rassure ses usagers qu’à la fin de la semaine en cours, elle sera approvisionné ; ce qui viendrait mettre un terme aux désagréments causés.

JB

PARTAGER