Liberté de la presse : « le rôle des medias dans la...

Liberté de la presse : « le rôle des medias dans la promotion des sociétés pacifiques, justes et inclusives

109
0
PARTAGER
La presse locale

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse instituée tous les  3 mai par les Nations Unis, les festivités de cette célébration  ont débuté ce jour à la chambre de commerce autour de la thématique : « le rôle des medias dans la promotions des sociétés pacifiques, justes et inclusives ».

 La chambre de commerce a servi de cadre ce jour, à la cérémonie de lancement de la journée mondiale de la liberté de la presse. Cette année le thème retenu est le : « rôle des médias dans la promotion des sociétés pacifiques, justes et inclusives ». Cette cérémonie il faut le rappeler, a vu la présence du  ministre de tutelle, du représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la représentante résidente au Gabon du Programme des Nations-Unis pour le Développement(PNUD), le président du Conseil National de la Communication(CNC), et bien évidemment les hommes et femmes de médias.

Dans son allocution, le représentant des professionnels des médias s’est réjouit de la thématique arrêté pour cette année 2017, en relevant tout de même  les conditions de travail des journalistes qui ne  sont malheureusement pas réunies au Gabon : « rares sont les médias qui jouissent d’une stabilité financière et même dans les medias publics, les libertés sont garantie du point de vue formel, mais dans la pratique elles ne se vivent pas ». Quant à la représentante du PNUD, cette dernière à rappeler que : « l’Afrique a besoin des journalistes de qualité, qui s’appuis sur des règles d’étiques et de déontologie. », tous en félicitant le représentant des médias qui n’a pas hésité à dénoncer les manquements auxquels ils font fasse quotidiennement dans leur travail.

Rappelons à toute fin utile que tous les ans, la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse permet de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse ; d’évaluer la liberté de la presse dans le monde ; de défendre l’indépendance des medias et de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession. Durant deux jours, ces moments seront ponctués par des échanges, débats et prendront fin le 4mai.

 Emmanuela Makeghele

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE