Accueil Société Insalubrité : Averda; toujours le statu quo

Insalubrité : Averda; toujours le statu quo

PARTAGER
Les ordures à Libreville/DR.

Plusieurs jours après la rencontre entre le ministre d’Etat en charge de l’intérieur, la mairesse de Libreville et les responsables de la société Averda, sur la situation d’insalubrité qui a pris de l’ampleur à Libreville, c’est toujours le statu quo. Libreville et ses environs croupissent toujours sous des tas d’immondices.

La rencontre tenue en début de semaine au cabinet du ministre de l’intérieur, avec la mairesse de Libreville et les responsables de la société Averda a-t-elle accouché d’une souris ? Pourtant, au sortir de ce conclave, la mairesse de Libreville indiquait une reprise des activités de la société Averda à Libreville. Mais plusieurs jours après cette rencontre, force est de constater que Libreville et ses environs croupissent toujours sous des tas d’immondices. 

Que s’est-il passé pour qu’Averda ne reprenne pas ses activités aussitôt ? L’avance sur l’ardoise de l’Etat vis-à-vis de cet opérateur n’a-t-elle pas eu lieu ? Tout porte à le croire.

Pour rappel, l’arrêt des activités que connait cette entité serait due à une absence de liquidités dans les caisses de la société. Toute chose qui ne permet pas à Averda d’approvisionner ses camions en carburant. A ce jour, la dette de l’Etat vis-à-vis de la société Averda s’élèverait à 22 milliards de nos francs.  

PARTAGER