Accueil Société Insalubrité/ Averda : une reprise du travail ; mais pour combien de...

Insalubrité/ Averda : une reprise du travail ; mais pour combien de temps ?

PARTAGER
DR.

Hier au cabinet du ministre d’Etat en charge du budget et des comptes publics, une réunion entre le membre du gouvernement et les responsables de la société Averda a eu lieu. Une rencontre  qui  abouti au déblocage d’une enveloppe de 1,5 milliard sur les 16 milliards de la dette.

Alors que l’insalubrité gagne dangereusement du terrain sur la ville de Libreville et ses environs, et devient un problème de santé publique  du fait de l’arrêt brutal du service par la société Averda qui conditionnait la reprise de ses activités par le paiement d’ une avance sur l’enveloppe de 16 milliards que l’Etat lui doit. Il semble que le gouvernement a fait un geste en ce sens.

Hier en début de matinée, une réunion d’abord au cabinet du ministre de l’intérieur, suivie d’une autre au cabinet du ministre d’Etat en charge du budget Jean fidèle Otandault, en compagnie des responsables de la société Averda, ont eu lieu. Ces rencontres ont abouti au déblocage d’une avance de 1,5 milliard. Une avance  qui va permettre à la société Averda de rependre du service.

Ici, la question qu’il convient de se poser, est de savoir, pour combien de temps Averda va-t-elle tenir ? Car un milliard et demi est tout de même insignifiant sur une ardoise de 16 milliards. Toute chose qui amène à penser que cette reprise ne va pas mettre du temps. Il ne sera pas étonnant de revoir Averda  interrompre son service.  

L’hygiène n’a pas de prix», a déclaré le ministre d’Etat Jean Fidèle Otandault. Reste à savoir si le gouvernement va simplement respecter le nouvel accord avec Averda. Au nom de l’hygiène publique.

SergeDuPalvier

PARTAGER