Inondations à Libreville Lalala à gauche les pieds dans l’eau

Inondations à Libreville Lalala à gauche les pieds dans l’eau

215
0
PARTAGER

La grande averse qui est tombée dans la nuit du dimanche 27 à lundi 28/11/, a été de plus pour les riverains de Lalala à gauche, dans le 5e arrondissement deLibreville, qui se sont réveillé les pieds dans les eaux.

A l’origine de cette situation, l’érection d’une barrière par un sujet Libanais, qui a modifié le trajet normal d’un cours d’eau, tout en faisant monter le lit de la rivière. En dépit des sonnettes d’alarme souvent lancées pour attirer l’attention de qui de droit, personne n’avait levé le petit doigt. Jusqu’à ce que le pire arrive lors de la dernière averse. « Maintenant que rien n’a été fait pour empêcher la construction anarchique de cette barrière, qui va rembourser tous les dégâts causés? Les Libanais à l’origine de cette situation ne semblent pas affectés par ce qui est arrivé ; au contraire ils s’enfichent totalement. Mieux, ils nous snobent en nous demandant d’allernous plaindre où nous voulons », a relaté un couple de sinistrés, outrés par une déconsidération.

Comme pour rechercher une oreille attentive, les riverains ont d’abord voulu épuiser les voies légales. « Nous avons appelé le maire et la police du 5ème arrondissement, pour qu’ils viennent constater l’ampleur dégâts. Ils ne pouvaient même pas entrer dans nos habitations, parce que l’eau leur arrivait jusqu’aux reins. Maintenant qu’ils ont vu, à eux de trouver des solutions, sinon nous allons régler cela à notre manière », ont averti les habitants sinistrés.

Les semaines et mois à venir seront certainement animés dans cette partie de Libreville, si les choses restaient en l’état.

Nalette Beverly Obono

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE