Accueil Société Infrastructure routière: LNBTP une direction de trop au ministère des infrastructures ?

Infrastructure routière: LNBTP une direction de trop au ministère des infrastructures ?

PARTAGER
DR.

La question mérite d’être posée, au regard des missions dévolues à la  direction générale du laboratoire national du bâtiment et des travaux publics du Gabon.  Des missions, qui semblent  être identiques à celles de l’agence nationale des grands travaux d’infrastructures  (ANGTI).

L’ANGTI est née en 2015 de la fusion de l’Agence nationale des grands travaux (ANGT) et du Fonds routier. Sa mission consiste à soutenir le gouvernement dans la planification et l’identification des grands projets d’infrastructure classés comme prioritaires. Il revient à l’agence d’assurer le contrôle, l’exécution des projets en tant que maître d’ouvrage délégué et du suivi des contrats en cours, «en visant la transparence, le respect des coûts et des délais et une qualité optimale». Et depuis que cette structure existe, toutes les autres structures rattachées au ministère en charge des infrastructures ne servent que de décor au sein dudit ministère.  C’est notamment le cas, de la direction générale  du laboratoire national du bâtiment et des travaux publics du Gabon (LNBTP). Établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle technique du ministère des infrastructures, cette direction générale, au regard de ses missions et ce qui  se passe en matière de construction des infrastructures dans le pays, devrait être au centre de la construction de tous ce qui fait au Gabon dans le domaine du BTP. Malheureusement, L’ANGTI, étant désormais l’acteur le plus important dans le secteur du BTP au Gabon, les autres directions se contentent désormais des jolis bureaux feutrés.

Au regard de ce qui précède, l’on peut affirmer sans risque de se tromper que la direction générale du laboratoire national du bâtiment et des travaux publics, est de trop, au sein du ministère des infrastructures. Sauf  si les responsables de cette direction sont en mesure de démontrer que depuis la création de l’ANGTI, ils sont régulièrement consultés.

.

PARTAGER