Accueil Société Hôpital de Melen/Service gériatrie : Le ministre Limoukou face à l’équation Prado

Hôpital de Melen/Service gériatrie : Le ministre Limoukou face à l’équation Prado

PARTAGER
L'entrée principale de l'hôpital de Melen/©DR

En proie aux difficultés de tout ordre que leur ferait subir le chef de service gériatrie de l’hôpital de Melen, le personnel, ainsi que les pensionnaires exigeraient désormais le départ, sans délai,  de l’intraitable dame Prado.  

Maltraitance des pensionnaires ; gestion épicière des subventions ; pillages des dons et legs des mécènes ; détournement des primes du personnel ; tel est le décor lugubre qui prévaut au service de gériatrie de l’hôpital régional de Melen. A l’index, une certaine dame Prado qui y dicte sa loi depuis plusieurs décennies, sans que la tutelle ministérielle, pourtant au fait de la situation, ne daigne prendre les mesures qui s’imposent pour ramener de la sérénité à la gériatrie.

Conséquence : le personnel en charge des personnes de troisième âge observe régulièrement des mouvements de grève, causant le dysfonctionnement au service.  Dans un passé récent, un pensionnaire interné dans ce service faisait le buzz sur la toile en dénonçant la misère que leur ferait endurer la patronne du service.  Alors qu’on annonçait le déclanchement d’une énième grève d’un personnel qui ne sait où à quel saint se vouer pour se séparer de dame Prado, qui. A en juger par de nombreuses critiques, aurait fait de ce poste, un titre foncier.

Nos sources indiquent qu’alors que la tutelle avait depuis longtemps décaissé les fonds qui ont été par la suite mis à la disposition dame Prado, cette dernière aurait tiré sur le volet quelques agents auxquels elle paiera la prime de fin d’année, abandonnant à leur triste sort la majorité du personnel qui s’impatientait de rentrer dans leurs droits. Elle s’empressera, par la suite, de prendre le premier avion pour rallier Paris, après perception auprès de la tutelle, de la manne devant servir au paiement de la prime de garde du personnel soignant.

A l’hôpital de Melen, le personnel de la gériatrie exigerait, de la tutelle, le départ sans condition de dame Prado, pour incompétence et pratiques aux antipodes de l’orthodoxie financière.  Les regards restent donc tournés vers l’actuel patron de la santé, Max Limoukou pour demander à l’intéressée de tirer les leçons de sa gestion despotique de la gériatrie du centre hospitalier régional de Melen.

PARTAGER