Halte aux préjugés: Ces hommes qui pratiquent les métiers de femmes

Halte aux préjugés: Ces hommes qui pratiquent les métiers de femmes

150
0
PARTAGER
pédicure manucure, un des métiers fait par les hommes.

A Libreville et partout ailleurs les hommes se lancent désormais  dans la pratique des métiers réservés  exclusivement au sexe dit  faible. Le choix de ces métiers  n’est pas sans risques pour ces hommes car, ils font face à beaucoup de préjugés.

 Il n’est plus rare de rencontrer à Libreville mais aussi à l’intérieur du pays, des hommes qui ont choisi de pratiquer les métiers réservés, jadis pendant longtemps  à la femme. Ces métiers que sont : coiffure, prothésiste Ongulaire et même nounou pour ne citer que ces quelques exemples, trouvent désormais un  écho favorable de la part des hommes.

Le plus souvent ayant l’apparence efféminée, ces hommes  sont toujours  taxés d’homosexuels ou bisexuelles à leur grand regret. Lorsque qu’ils se lancent dans ces métiers les  injures et moqueries sont  leur lot  quotidien.

 Innocent, coiffeur d’origine nigériane, propriétaire d’un salon de coiffure à Nzeng Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville, nous confie qu’il pratique ce métier  par amour. Mais reconnait ‘’que bon nombre d’autres coiffeurs ont des orientations sexuelles ne cadrant pas avec la morale africaines’’ «  l’on ne devrait pas se fier à l’orientation sexuel de tel coiffeur ou d’un tel autre, ce qui est  vrai lorsque  un homme fait un métier de femme il le fait avec tout son cœur. »Rassure t-il.

Marius un homme d’une trentaine d’années quant à lui, dit faire la nounou pour avoir de quoi subvenir à ses besoins, car, malgré ses  diplômes, il  n’a pas  encore pu avoir un boulot.

Qu’à cela ne tienne quelque soit le métier pratiqué par l’un ou l’autre genre, le travail reste le seul moyen de subvenir a ses besoin. Disaient voltaire : «  le travail nous éloigne du vice de l’ennui et du besoin. ».

 Emmanuela Makeghele.

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE