Grogne à l’UOB Le nouveau ras-le-bol des étudiants

Grogne à l’UOB Le nouveau ras-le-bol des étudiants

217
0
PARTAGER
Les étudiants lors d'une précédente grève

Les étudiants de l’Université Omar Bongo à nouveau sur le pied de guerre, pour revendiquer un meilleur traitement de la part de l’administration.

« Le bureau de la mutuelle n’a pas notre temps », « ouverture du restaurant universitaire »…ce sont là parmi tant d’autres, les phrases  prononcées par  les étudiants de l’université Omar bongo, lors de  L’assemblée générale tenue ce lundi à la traditionnelle place ‘’sous l’arbre à palabre’’. A l’actif des revendications  on note ainsi, le critère de passage en master 1 instauré, il ya déjà deux ans, qui est de 12/20. La situation du restaurant universitaire, l’arrêt des travaux à la cité universitaire, les 500 étudiants non inscrits  et l’inaction du bureau de la mutuelle.

En effet, nombre d’étudiants ont vu leur demande de passage en master1 refusé du fait qu’ils n’avaient pas totalisé une moyenne supérieure ou égale à 12/20 dans certains départements. Livrés à eux même, les étudiants frappés par cette mesure ne savent plus où mettre de la tête.

De plus, le restaurant universitaire  demeure fermé jusqu’à nos jours, situation difficile pour les étudiants qui n’arrivent plus à se restaurer. La société sodexo-gabon, spécialisée dans la restauration  tarde à reprendre du service depuis le 21 décembre 2014. Les raisons de cet arrêt se trouveraient, d’après certaines sources, dans le fait que l’université n’a pas encore épongé la dette qu’elle devrait  à sodexo. Raison pour laquelle elle a décidé de suspendre ces services.

Autre écueil, la cité universitaire qui demeure inchangée. Les pavillons construit pour la plus part dans les années  80 pour loger les étudiants revenants de l’intérieur du pays, ont été déguerpis  pour être rénovés. Deux ans après, la  situation reste la même, seul  le pavillon B est allé au terme de ses  travaux. Les raisons de ces arrêts sont jusque-là inconnues.

 De plus, Le bureau de la mutuelle  ne communique pas. Voté pour défendre les droits des étudiants,  Le nouveau bureau de la mutuelle, est critiqué pour son mutisme et  son incapacité à résolver les problèmes auxquels sont confrontés les apprenants parmi lesquels ceux évoquées par les grévistes

Au terme de cette rencontre les étudiants ont décidé de bloquer l’accès à l’université.

Après la grève du syndicat ATOS, syndicat des membres de l’administration, qui revendiquaient le départ du recteur, le non payement des primes de rendements et des primes de noël. Les étudiants, à leur tour, de s’insurgent  contre cette même  administration.

Emmanuela  Makeghele

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE