Accueil Société Gestion des infrastructures sportives et culturelles : ANAGEISC ; le retour à...

Gestion des infrastructures sportives et culturelles : ANAGEISC ; le retour à la case départ

PARTAGER
L'entrée du stade d'Angondjé fermé il y a quelques mois du fait de la grève des agents de l'ANAGEISC/DR

Alors qu’on croyait que le calme était revenu à l’Anageisc, avec le payement des arriérés de salaires des agents de l’agence nationale des gestion des infrastructures sportives et culturelles ANAGEISC, la colère est à nouveau montée d’un cran. Les agents réclament à nouveau trois mois  de salaires impayés. Toute chose qui inquiète à quelques jours  du match Burundi- Gabon prévu au stade d’Angondjé.

Ils menacent à nouveau, les agents les de l’agence nationale des gestions des infrastructures sportives et culturelles. Ces derniers réclament trois mois d’arriérés de salaires. Une sortie qui n’est pas anodine, d’autant plus ces agents menacent de fermer le stade Sino Gabonais d’Angondjé, où doit avoir lieu le match comptant pour les éliminatoires de la Can 2019. C’est donc mardi que ce personnel a dit tout son ras-le-bol, quant à son traitement depuis trois mois.

Depuis quelques jours, ils ont à nouveau pris d’assaut l’entrée principale du stade d’Angondjé, où est situé le siège social de cette agence. Sur des pancartes, il est écrit «On en a marre, nous sommes réduits à la mendicité». En plus du stade d’Angondjé qu’ils menacent de fermer los du prochain match, ceux d’Engong à Oyem, de Port Gentil et de Franceville sont également menacés de fermeture. «Depuis deux ans, c’est comme ça. Tant qu’il n’y a pas d’événements dans les stades, on est lésé», s’est plaint Bertin Bambangoye, porte-parole des salariées et d’indiquer que «Tant qu’on ne nous paie pas nos 3 mois d’arriérés, nous n’allons pas ouvrir les stades».

Rappelons qu’il y plusieurs mois, ces mêmes agents étaient montés au créneau pour réclamer le payement de plusieurs mois d’arriérés. Ils avaient également procédé à la fermeture du state d’Angondjé, en érigeant les bus estampillés ANAGEISC.

PARTAGER