Gabon/Immigration : L’intelligence de l’E-Visa

Gabon/Immigration : L’intelligence de l’E-Visa

214
0
PARTAGER

Mai 2001. Un riche général cambodgien à la retraite, devenu homme d’affaires en Afrique du Sud, au Malawi et au Botswana, arrive au Gabon pour prospecter les opportunités d’affaires, muni d’un visa d’entrée délivré par l’ambassade du Gabon au pays de Mandela. Il se fait accompagner de son épouse et d’un jeune Gabonais établi à Johannesburg. Les agents de la PAF saisissent son passeport et celui de son épouse, et les retiennent de 14 heures à 19 heures à l’aéroport, au motif qu’ils ne disposent pas d’autorisations d’entrée établies par la DGDI, l’ex-CEDOC.

Le couple et l’accompagnateur gabonais n’en reviennent pas. A beau protester et manifester leur indignation et leur étonnement, ils n’obtiennent pas gain de cause. Toutefois, vers 19 heures, le chef de poste de la PAF à l’aéroport leur accorde de prendre une chambre à l’hôtel Atlantique, à leurs frais, sans consentir à restituer leurs passeports. Ils passeront trois jours dans cet hôtel proche de l’ADL, avant de se faire refouler vers Johannesburg, malgré l’intervention d’un général gabonais ayant fréquenté avec le vieux Cambodgien dans la même académie militaire. Avant de prendre l’avion, le visiteur a juré de ne plus jamais remettre ses pieds au Gabon, encore moins d’y investir le moindre kopeck.

On ne peut pas compter le nombre de fois où ce genre d’incident a été enregistré à l’ADL, y compris au détriment de touristes étrangers. Mais avec l’instauration, courant 2014, de l’E-VISA (visa électronique), l’entrée des étrangers au Gabon par voie aérienne est devenue plus aisée et plus fluide.

Cette innovation est à mettre au crédit du général Célestin Embinga, après qu’il a été nommé Directeur général de la documentation et de l’immigration (DGDI). L’E-VISA est un système de demande de visa d’entrée et de séjour au Gabon par mode numérique, depuis l’étranger. Ses procédures sont simples, clairement expliquées sur le site www.dgdi.ga. Elles sont moins contraignantes et plus rapides. On peut, par ce système, solliciter un visa d’entrée et de séjour d’un à six mois, assorti d’une plage d’une à plusieurs entrées. L’E-VISA est également ouvert aux hommes d’affaires qui envisagent de s’établir au Gabon aux  fins d’y investir.

Le délai de traitement des dossiers est de 72 heures maximum, pendant lesquelles le demandeur est fixé sur l’agrément ou non de sa demande. Si la réponse est positive, il peut imprimer l’attestation d’accord émise par le CEDOC sur le Net et voyager avec. Cela lui donne l’avantage de venir payer les frais, allant de 45.000 F CFA à 130.000 F (selon le type de visa) sur place à l’aéroport de Libreville, même en devises. L’autre avantage, et pas des moindres, est que le titulaire d’un E-VISA est exempté de visa consulaire. Il peut le proroger, en cas de nécessité, sur place au CEDOC.

NT

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE