Accueil Société Gabon : vers une  marche pour  le pardon de la jeunesse consciente à...

Gabon : vers une  marche pour  le pardon de la jeunesse consciente à Ali Bongo

PARTAGER
Jeff Moulengui initiateur/©DR

La jeunesse gabonaise invitée à laver le mal causé par ses représentants au sommet de l’Etat et dans la haute administration. Une invitation lancée par Jeff Moulengui, un jeune compatriote engagé dans le combat pour une jeunesse mature et digne. C’est donc suite à la trahison dont a été victime le Président de la République par certains jeunes à qui il a confié de hautes responsabilités, qu’un appel pour  une marche pacifique est lancé pour un mea culpa.

  Le septennat 2016-2023 dédié à la femme et à la jeunesse par le Président de la république Chef de l’Etat : une belle reconnaissance surtout pour la jeunesse, le fer de lance de la nation, l’avenir de demain. C’est aussi cette jeunesse qu’Ali Bongo Ondimba refuse de sacrifier en posant à son égard des actes plein de reconnaissance et de considération.

Un jeune compatriote Jeff Moulengui l’a compris  et depuis lors, il ne s’est lassé de soutenir Ali Bongo Ondimba même dans les moments les plus difficiles ; le plus marquant étant au cours de la période d’octobre 2018 pendant que la santé du Chef de l’Etat était une source de spéculation de toute nature. Jeff Moulengui  était au four et au moulin ; le seul gabonais à affronter BLA dans les réseaux sociaux notamment dans son compte facebook, faisant mention de « l’irresponsabilité, de clanisme au sommet de l’état dont il faisait montre dans le but inavoué d’humilier le Chef de l’Etat ». Jeff Moulengui  sans langue de bois promettait alors à  BLA qu’il « partira du palais présidentiel » et les faits semblent lui avoir donné raison car ses prédictions se sont matérialisées.

Ce jeune compatriote ne s’est pas arrêté là ; et pour montrer son indéfectible attachement à la première autorité du pays et à ses idéaux, il prenait fait et cause pour lui  dans les émissions radiodiffusées et sur les médias en ligne ; Jeff Moulengui  a affronté la diaspora alors qu’il faisait face aux menaces mort ce qui n’ont fait que lui insuffler une nouvelle dynamique en plus, son appartenance à une famille qui sert la République depuis un cinquantenaire a participé à faire de lui, un membre du comité central du PDG.

Vu son engagement, et face à la vague de détournements  de fonds dans la haute administration, dont les jeunes à qui le Chef de l’Etat a fait confiance sont les auteurs présumés ; au regard de plusieurs jeunes membres des précédents gouvernements qui ont pour la plupart failli à leur mission ; compte tenu des sommes colossales dérobées et dévoilées par l’opération scorpion en cours et eu égard aux révélations sur les 85 milliards de francs CFA détournés à la GOG bref, que de crimes économique.

Par ces actes, la jeunesse représentée par une poignée de personnes  a fauté et cette souillure doit être lavée par les jeunes eux-mêmes. C’est la raison pour laquelle Jeff Moulengui  au cours d’un entretien accordé à l’AGP le mercredi 11 décembre dernier avait sans détours, appelé la jeunesse de tout bord politique  et de toutes les couches sociales  à se mobiliser en vue d’une marche pacifique pour fustiger les erreurs et manœuvres de BLA mais surtout, de demander pardon au chef de l’Etat pour tous ces actes de trahison : une démarche apolitique précisera l’initiateur.

 Il est clairement établi que les actes posés condamnent la jeunesse et tendent à compromettre son septennat or, tous les jeunes ne sont pas responsables des crimes économiques commis. Selon Jeff Moulengui  qui par ailleurs dit soutenir le Chef de l’Etat « toute la jeunesse doit se lever pour demander PARDON au Président de la République Chef de l’Etat et condamner l’acte de BLA et ses affidés. Pour y arriver, une tournée inter-provinciale partout où BLA est passé en vue de s’excuser auprès des notables qui l’on reçu en tant que messager du  Président de la République et porte-voix de la jeunesse gabonaise est envisagée ».

Jeff Moulengui  reste confiant que cette démarche salvatrice amènera le Chef de l’Etat  à faire montre d’indulgence et n’hésitera pas à donner une seconde chance à la jeunesse comme cela se dessine ; « les faits révélés par l’opération scorpion ont Sali la jeunesse gabonaise au-delà des frontières nationales et sont de nature à avoir un impact sur le septennat consacré à la jeunesse… il n’y a qu’à voir les dernières nominations dans la haute administration pour se rendre compte que les jeunes ont été écartés, exception faite de Noureddin  Bongo Ondimba et quelques rares autres ; mais de fait, les jeunes n’y sont plus représentés. C’est donc toute la jeunesse qui doit se lever pour condamner l’acte de BLA devant Le Président de la République et les aînés », précisera Jeff Moulengui, avant d’inviter la jeunesse à prendre son destin en main.

JB

PARTAGER