Accueil Société Gabon/ Santé : toujours le statu quo

Gabon/ Santé : toujours le statu quo

PARTAGER
©DR.

Alors que les techniciens et autres syndicats du secteur de la santé demandent des meilleures conditions de vie et travail, c’est toujours le statu quo, ce, même après la rencontre initiée par le ministre de ce département Max Limoukou, au lendemain d’un préavis de grève  déposé sur sa table de travail en début de ce mois.

Plus de deux semaines après le dépôt de ce préavis de grève, rien n’a bougé du côté du secteur de la santé, où le personnel et autres techniciens disent travailler dans de très mauvaises conditions. Pourtant, au lendemain de ce préavis de grève, le patron des lieux, le ministre de la santé Max Limoukou, avait vite fait d’initier une rencontre avec les partenaires sociaux. Mais pour les syndicats, cette rencontre avec leur ministre de tutelle n’a jusqu’à ce jour rien donné.

Selon certaines sources, il était prévu une perturbation ce jeudi 19 septembre, dans certains milieux sanitaires publics. Cette grève, indiquent certains syndicats, a pour objectif « d’engager toutes actions possibles qui perturberaient le fonctionnement de structure sanitaire publique, ce jusqu’à satisfaction totale des revendications ».

La rencontre avec le ministre de tutelle, devait permettre de donner satisfaction aux revendications des partenaires sociaux. Mais rien, les délais du préavis étant à leur terme, ces derniers ambitionnent de mettre leur décision de rentrer en grève à exécution.

Parmi les pointes de revendications, il y a, entre autres, le paiement de la prime d’incitation à la performance, dont la santé fait partie des secteurs n’ayant toujours rien perçu, la situation administrative et financière des agents, mais aussi la formation et la restructuration des écoles de santé de Mouila et de Makoukou. 

PARTAGER