Accueil Société Gabon: le ministère de l’enseignement supérieur cherche désespérément un siège

Gabon: le ministère de l’enseignement supérieur cherche désespérément un siège

PARTAGER
Mouckagni Iwangou bien que logé à Batterie IV a laissé les services de son département en SDF/©DR

Le ministère de l’enseignement supérieur cherche désespérément un bâtiment pour loger ses services. Le bâtiment qu’il occupait à l’avenue de Cointé au centre-ville a été réclamé par son occupant historique le ministère de l’intérieur.

 Tous les ministres ne sont pas logés à la même enceinte, peut-on dire avec le cas d’absence de bâtiments pour abriter les ministères et autres bureaux de l’administration publique. A ce sujet d’ailleurs, Jean De Dieu Mouckagni Iwangou vient de l’apprendre à ses dépens, lui dont les bureaux ont été récemment délogés de l’avenue de Cointé au centre-ville, pour Batterie IV, un quartier chic de Libreville, situé dans le premier arrondissement de Libreville.

En tout cas, Lambert Noel Matha après son retour au gouvernement et à ses anciennes fonctions, a voulu retourner à l’Avenue de Cointé, siège historique dit-on du ministère de l’intérieur, où l’actuel patron a d’ailleurs passé deux décennies en qualité de secrétaire général de ce département ministériel.

On ne sait pas trop pour quelle raison, le ministère de l’intérieur avait décidé d’aménager à l’immeuble du Delta Postal à Angondjé dans la commune d’Akanda, deux mois avant la présidentielle de 2016. D’ailleurs, cette délocalisation avait été commentée dans l’opinion, beaucoup faisaient plus allusion à l’organisation d’une manipulation des résultats. Quoiqu’il en soit, confortablement logé au Delta Postal, le ministère de l’enseignement supérieur qui cherchait un bâtiment y est affecté à l’avenue de Cointé.

Après un peu plus de deux passés à l’Avenue de Cointé, aujourd’hui, alors que le ministère de l’intérieur l’a sommé de libérer son bâtiment historique, une situation qui crée un désordre dans l’opinion et qui en déduit de l’importance de tel ou tel ministère ou de tel ou tel ministre dans le gouvernement. Sinon, de-quel droit le ministère de l’intérieur peut-il se prévoir la paternité d’un bâtiment  construit ou payé par l’Etat ? Ne pouvait-il pas être logé ailleurs qu’à l’avenue de Cointé ? Aujourd’hui malgré le fait que le cabinet du ministre de l’enseignement supérieur ait été logé à a batterie IV, quid des services du ministère, du secrétariat général et autres directions générales ?

Il revient désormais au secrétariat du gouvernement de trouver un bâtiment pour loger ces services et plus largement à l’Etat de penser à construire des bâtiments pour loger les administrations.

 

PARTAGER