Accueil Société Gabon : «la mesure du confinement partiel peut rapidement évoluer vers un confinement...

Gabon : «la mesure du confinement partiel peut rapidement évoluer vers un confinement total », dixit Dr Guy Patrick Obiang Ndong

PARTAGER
Dr Guy Patrick Obiang Ndong, porte parole du comité du COVID19/©DR

Ainsi parle le secrétaire général du ministère de la santé et par ailleurs porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de Riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon. Cette possibilité avancée par le médecin fait suite à l’incivisme dont font montre des compatriotes qui ne respectent pas les mesures de confinement partiel prises par le gouvernement et surtout par le chef de l’Etat.

Lors de sa sixième conférence de presse où il a annoncé deux nouveaux cas détectés positifs, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong a est revenu sur « l’urgence d’un changement de comportement ».6 cas détectés positifs et déjà est mort, des chiffres qui pourraient augmenter, si les populations ne prennent pas au sérieux les mesures de la prévention.  D’ailleurs, pour le médecin, cette attitude pourrait emmener le Gabon à intensifier les mesures de confinement «    la mesure du confinement partiel peut rapidement évoluer vers un confinement total si nous ne mesurons pas la gravité du Covid-19 ».

Faut-il le rappeler et pour le regretter d’ailleurs que plusieurs compatriotes depuis l’annonce par le chef de l’Etat d’un confinement partiel et d’une interdiction de regroupement, ces comportements malveillants sont toujours perceptibles dans les quartiers, dans les transports en commun et autres commerces. « La moyenne des cas contacts est aujourd’hui de 20 personnes. Cela voudrait dire que si les mesures de non rassemblement ne sont pas respectées, l’épidémie peut, en un temps record, affectée nos populations. L’urgence d’un changement de comportement devient plus que nécessaire pour freiner la propagation du Covid-19 au sein de la population. L’application des gestes barrières doit devenir un réflexe de survie notamment se laver les mains avec du savon ou un gel hydro-alcoolique, se saluer sans se serrer la main, se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude en cas de toux et d’éternuement, éviter tout contact avec une personne ayant de la fièvre, une toux ou un mal de gorge », n’a cessé de le rappeler Guy Patrick Obiang.

S’agissant des cas encore inconnus, mais qui circulent à travers le pays, «  la prise en charge précoce permet de garantir un succès thérapeutique. Le covid-19 n’est pas une maladie de la honte, il n’est donc pas nécessaire de se cacher, dès l’apparition des premiers signes évocateurs, appelez le 1410 » , a-t-il bouclé.

Sachant que le Gabon n’est pas prêt à vivre un confinement total, il revient aux uns et autres de respecter le confinement partiel et les mesures barrières.

PARTAGER