Accueil Société Gabon/COVID19 : des sanctions pour les auteurs de canulars

Gabon/COVID19 : des sanctions pour les auteurs de canulars

PARTAGER
©DR

Certains, pour des raisons que beaucoup ignorent s’amusent à appeler le numéro vert 1410 mis à disposition pour l’alerte de cas du Coronavirus. Afin de freiner ces comportements, le gouvernement a prévu des sanctions pour les « auteurs de ces canulars ».

Le premier plaisantin, a été retrouvé à Bitam dans le nord du Gabon. Il s’agit d’un jeune qui aurait appelé le numéro 1410 pour alerter un cas du Coronavirus dans la commune de Bitam. Une alerte qui a mis sur pied les autorités compétentes, notamment le gouverneur de la province et les équipes du COVID19 dans la contrée. Hors il ne s’agit pas d’un cas du COVID19, mais d’une plaisanterie  de très mauvais gout, réfléchi par un jeune.

Malheureusement pour lui, il a été mis aux arrêts, il va devoir répondre de ses actes devant la loi.  A cet effet d’ailleurs, le gouvernement a prévu « 5ans d’emprisonnement et 5millions d’amende » pour les « auteurs de ces canulars ».

lors de sa sixième conférence de presse en début de soirée du 23 mars le porte-parole du comité de pilotage du plan de veille et de la Riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon, Dr Guy Patrick Obiang a à nouveau mis en garde les responsables de ces appels « nous regrettons par contre tous ces plaisantins qui continuent à perturber la sérénité des équipes de travail, notamment le jeune compatriote qui durant toute la journée du dimanche 22 mars dernier, a baladé les équipes médicales dans la ville de Bitam, simulant une infection au COVID19. Après investigation, il ressort que ce fut un canular. Le jeune compatriote a été arrêté par les agents de la police judiciaire. Une sanction exemplaire doit lui être infligée ».

PARTAGER