Accueil Société Gabon : Ali Bongo toujours là, jusqu’en 2023

Gabon : Ali Bongo toujours là, jusqu’en 2023

PARTAGER
Ali Bongo lors de sa première prise de parole en public/©DR

Ali Bongo a été la grande surprise du stade de Nzeng Ayong le 05 octobre dernier, lieu choisi pour la clôture de la tournée républicaine de son directeur de cabinet, Brice Laccruche Alhianga, qui était porteur de son message durant un mois dans l’arrière-pays.

Entamé depuis un mois, la tournée du directeur de cabinet du président de la République a pris fin samedi 05 octobre dernier au stade de Nzeng Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville, lieu choisi par les organisateurs.

Alors que personne ne l’attendait, Ali Bongo, qu’accompagnait son épouse a fait son apparition en public, devant une foule immense. Cette parution inopinée, était donc l’essentiel de cet évènement.  Heureux de retrouver son peuple, Ali Bongo n’a pas caché son sentiment en distillant quelques mots à ses hôtes du jour.

« Je rêvais de ce moment depuis pas mal de temps et c’est arrivé. « Moi aussi je suis venu participer à la fête. Merci de m’avoir invité ». L’autre annonce faite par Ali Bongo, est son interminable présence auprès de ses compatriotes. Comme pour dire que « je suis là avec vous durant ce mandat, et je serai toujours làmême pour 2023 », date à laquelle, le Gabon va connaitre une nouvelle élection présidentielle.  Une manière de couper court, l’élan de ceux qui pensent que ces ennuis de santé ne lui permettent plus d’être au pouvoir.

Ici, les propos du chef de l’Etat sont clairs, il sera candidat à sa propre succession. Tous ceux qui ont toujours pensé que son directeur de cabinet avait des ambitions présidentielles, peuvent donc ranger tranquillement leurs langues. BLA qui s’est lancé dans une tournée républicaine un mois durant, l’a fait au nom des ambitions du chef de l’Etat.

L’autre constat qui peut également être fait, suite à l’apparition d’Ali Bongo Ondimba, comme dans un  meeting de clôture de campagne, est que, pour le pouvoir, la campagne pour briguer le mandat présidentiel en 2023 est lancée. Car samedi dernier, bien que  le parti présidentiel ait été absent, la présence des partis satellites, tels que les Sociaux-démocrates Gabonais et le Rassemblement pour la Restauration des Valeurs, en est la parfaite illustration. Comme une démonstration de force, ces deux partis politiques, proches de l’Ajev ont fait le plein du stade de Nzeng Ayong, volant ainsi la vedette au PDG.

PARTAGER