Accueil Société Frais d’accouchement : un bébé pris en otage dans une clinique privée

Frais d’accouchement : un bébé pris en otage dans une clinique privée

PARTAGER
(c)internet.

Alors qu’elle avait mis au monde son bébé avant terme et que cela nécessitait une mise en couveuse, voilà que Sonia Okome Essima est dans l’incapacité de voir son bébé pour, non solde de la facture qui s’élèverait à plus de deux millions.

Abora Nzame, c’est le nom de la clinique où Sonia Okome Essima a mis au monde son bébé, il y a aujourd’hui 5 mois. Le bébé né avant terme de la grossesse avait été mis dans une couveuse pendant quelques jours. C’est en fait à partir de là que la facture de la jeune maman s’est élevée. A ce jour, la facture se chiffre à plus de deux millions de franc.

Se trouvant dans l’incapacité de payer les frais d’accouchement, la clinique que dirige le Dr Kamanou, a donc décidé de prendre le nouveau-né en otage, en attendant le payement des frais d’hospitalisation du nourrisson. ‘’Nous voulons juste au moins une avance de la part des parents », a laissé entendre le patron de la clinique sur les antennes de TV5monde.

Une facture qui n’est pas prête à être payée par les parents, à en croire les appels à l’aide de la jeune maman, « je suis une femme, je n’ai pas de moyens, je demande de l’aide », lance Sonia Okome Essima.

Il faut dire que cette situation arrive au moment où les autorités du pays ont décidé de mettre de manière gratuite les frais d’hospitalisation dans les établissements sanitaires publics. Cette mesure entre en application dès le 19 février prochain.

PARTAGER