Accueil Société Forces de sécurité et de défense : quelles missions ?

Forces de sécurité et de défense : quelles missions ?

PARTAGER
DR.

La montée inquiétante de l’insécurité au Gabon mérite qu’on s’attarde un tout petit peu sur les véritables missions des forces de sécurité et de défense au Gabon, notamment sur l’aspect sécuritaire des populations.

Le drame vécu au quartier PK 5, dans le troisième arrondissement de Libreville, dans la nuit du 2 au 3 août, illustre parfaitement l’insécurité qui sévit au Gabon où les bandits violent, agressent et tuent allègrement de paisibles citoyens, au nez et à la barbe de ceux qui sont censés assurer la sécurité des biens et des personnes. Faut-il rappeler que le drame susmentionné a causé la mort d’un jeune étudiant? Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la zone où le drame s’est produit est quadrillé par les hommes en treillis en l’occurrence les gendarmes. Ces derniers sont faction aux quartiers Rio, PK5 et Cosmopark. Un rayon de moins d’un kilomètre qui est l’un des coupe-gorges du pays.

Ici, l’on note plusieurs coins où la dangerosité est une règle, malgré la présence des gendarmes et policiers. Faut-il finalement croire que les policiers et gendarmes qui quadrillent la ville n’ont rien à cirer de la sécurité des citoyens ? Sont-ils là pour empêcher les marches des opposants et syndicalistes en dehors de leur mission favorite qui est celle de contrôler où racketter les automobilistes? Le rôle du gendarme et du policier serait-il réduit à cela? A l’épreuve des faits, tout porte à le croire. Mais quid de la sécurité des citoyens et de l’image du Gabon à l’étranger ?

Selon une récente enquête réalisée par la société américaine de sondage Gallup, le Gabon a été classé 4è mondial parmi les pays les plus dangereux de la planète. Un triste record qui est loin d’attirer les investisseurs qui ont besoin de certaines garanties en termes de sécurité et de justice.

Une situation qui est aux antipodes des moyens mis à la disposition des forces de sécurité et défense. En effet, près de 28% du budget annuel est réservé à ce secteur. Et les recrutements massifs de ces dernières années démontrent que le gros des effectifs des agents publics est également de ce secteur.

Mais pour quelles réelles missions ?

PARTAGER