Evènements pots électoraux Enlèvements et kidnappings des pros Ping

Evènements pots électoraux Enlèvements et kidnappings des pros Ping

199
0
PARTAGER

Les arrestations, enlèvements et autres kidnappings sont devenus légion depuis le début de la crise post électorale. Les victimes de ces actes de voyous sont Karl Mihindou Mi Nzamba, le colonel Makita, et bien d’autres qui sont jusqu’à ce jour introuvables.

Au fur et à mesure que l’on s’achemine vers les résultats définitifs de l’élection présidentielle, le pouvoir d’Ali Bongo qui déjà endeuillé plusieurs familles, du fait de son envie vorace à se maintenir au pouvoir, procède à des intimidations et autres menaces de morts. Après l’attaque du domicile de Séraphin Moundounga, l’ex ministre de la justice, nouvellement démitionnaire, voilà qu’on parle des enlèvements autres kidnappings.

Le jeune Karl Mihindu Mi Nzanba, un proche de la famille Ping, et qui était l’un de responsable de sa coordination de campagne à Moabi, a été enlevé à Oyem, alors qu’il voulait quitter le Gabon,  sentant sa vie menacée.

Il en est de même du Colonel  à la retraite Makita Nyambo qui a été enlevé, toujours par des hommes inconnus et dont on serait sans nouvelles. Il faut dire que le colonel Makita n’est pas à sa première interppelation depuis qu’il a décidé de se mettre à la disposition du peuple gabonais. Il y a plusieurs mois, en raison de ses nouvelles positions, ce colonel de l’armée de terre avait été entendu par la direction de la Contre ingérence.

D’autres sont également dans les mailles du pouvoir. A l’exmple  du Colonel de l’Armée de l’Air à la retraite Dominique IKOUERÉ, du Général d’Armée à la retraite et ancien député, Simon MENGOME ATOME. Rappelons que ce dernier est aujourd’hui encerclé par les élements de la garde républiacaine et de même que son hôtel dans la commune d’Oyem.

Avant eux, bien d’autres compatriotes ont été enlevés de la même manière avant que leurs arrestations soient rendues publiques. C’est le cas du député Bertrand Zibi Abeghe qui est toujours inculpé et transféré à la prison centrale de Libreville. Et comme il failait s’y attendre, une arme a été retrouvée dans l’une des villas encore en chantier. Seulement, on s’est reservé de ne pas dire le type d’arme..

Boris Biyoghe

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE